in

San Francisco veut interdire les ventes de cigarettes électroniques

Crédits : Flickr/Vaping360

La ville de San Francisco propose d’interdire purement et simplement les ventes de cigarettes électroniques non approuvées par la FDA. C’est-à-dire toutes.

La Food and Drug Administration (FDA), c’est l’administration qui gère l’autorisation de mise sur le marché américain de denrées alimentaires et de médicaments. L’autorité gère depuis de nombreuses années la réglementation du tabac en vigueur dans le pays, mais ne semble pas encore s’être penchée sur le cas de la cigarette électronique. En l’absence d’études visant à confirmer la non-toxicité du produit, la ville de San Francisco envisage tout simplement d’en interdire la vente.

« Des millions de jeunes sont déjà dépendants »

Le procureur de la ville, Dennis Herrera, a en effet récemment tenu une conférence de presse indiquant le fait que la FDA avait « omis de faire son travail » depuis que les cigarettes électroniques sont censées être sous la juridiction de l’administration depuis 2016. L’examen, rappelle-t-il, aurait dû être effectué avant l’entrée des cigarettes électroniques sur le marché. Et cela pourrait avoir des conséquences. « Le résultat est que des millions de jeunes sont déjà dépendants des cigarettes électroniques et que des millions d’autres suivront si nous n’agissons pas », a-t-il déclaré.

En d’autres termes, rien n’a été entrepris par l’administration depuis deux ans pour garantir la non-toxicité de ces produits. En ce sens, le bureau du procureur – en collaboration avec le superviseur de la ville Shamann Walton – a présenté il y a quelques jours un projet de loi interdisant la vente de cigarettes électroniques. Et ce jusqu’à ce que la FDA procède à des examens. Si cette loi venait à être approuvée, elle serait la première du genre au niveau national. Et il semblerait que la demande ait fait écho, puisque les villes de Chicago et New York ont également communiqué leur intérêt pour ces futurs résultats.

cigarettes
San Francisco envisage d’interdire la vente d’e-cigarette, en attendant un examen approfondi de la FDA. Crédits : Flickr/Vaping 360

Une bonne arme contre le tabac ?

Côté efficacité, rappelons que des études ont montré que des fumeurs ayant recours à la cigarette électronique fumaient effectivement moins. Ils avaient également plus de chances de vouloir arrêter complètement. Malgré tout, si les cigarettes électroniques sont souvent considérées comme étant “plus saines” que les cigarettes normales, il semblerait qu’elles ne soient pas totalement sans dangers. Une étude publiée il y a quelques semaines a en effet suggéré un lien entre l’usage de la cigarette électronique et un risque accru de problèmes de cœur.

Source

Articles liés :

Les mégots de cigarettes, principale source de déchets marins

Vivre à Paris vous ferait fumer l’équivalent de 183 cigarettes par an 

Payer les fumeurs pour qu’ils arrêtent la cigarette, une solution étonnante venue de Suisse