in

La Russie veut établir des colonies sur la Lune à l’horizon 2030

La dernière fois qu’un Homme a marché sur la Lune, c’était en décembre 1972, lors de la mission Apollo 17. Crédits : NASA

Le directeur de l’Agence spatiale fédérale russe Roscosmos a dévoilé les plans d’une exploration lunaire à grande échelle dans les quinze prochaines années ; un programme à long terme dont l’étape finale est l’établissement de colonies lunaires permanentes.

L’annonce fut faite fin septembre lors d’une réunion gouvernementale présidée par le vice-premier ministre russe Dmitry Rogozin ; dans le cadre du programme spatial pour 2016-2025, l’agence Roscosmos planifie les travaux préliminaires à la création de bases lunaires et plus largement, à l’exploration de l’espace profond.

Oleg Ostapenko, directeur de Roscosmos, affirme que les travaux sont déjà lancés : « Nous avons commencé la conception d’un nouveau vaisseau qui sera le premier élément d’un futur système de vols habités, en parallèle des nouveaux appareils de lancement de classe lourde et super-lourde. » Ces lanceurs seront conçus pour emporter des charges excédant 100 tonnes, performance nécessaire au transport du matériel pour les futures installations.

Ostapenko se montre confiant quand à l’horizon 2030 : « À la fin de la prochaine décennie, nous prévoyons de compléter les tests de fusées porteuses super-lourdes et de démarrer l’exploration intégrale de la Lune. »

Dans l’intervalle, le programme nécessitera l’envoi de multiples sondes automatisées sur la Lune à des fins d’analyse du sol et de cartographie.
« En nous basant sur les résultats des sondes explorant la surface, nous désignerons les endroits les plus prometteurs pour les expéditions et les bases lunaires, » ajoute le directeur de l’agence.

Roscosmos présentera les détails du programme fédéral au gouvernement en fin d’année. Un partenariat a récemment été signé avec l’Agence spatiale européenne dans le cadre des missions ExoMars qui démarrent en 2016.

Sources : itar-Tass, RiaNovosti

– Illustration : Véhicule lunaire lors de la mission Apollo 17 – Nasa