in

La Russie va proposer des vols touristiques vers la Lune dès 2021-2022

Crédits : iStock

Par l’intermédiaire de son directeur général, la société de construction spatiale russe RKK Energuia a déclaré ouvrir le marché touristique spatial vers la Lune à bord du vaisseau Soyouz dès 2021-2022.

Vladimir Solntsev est le directeur général de la société de construction spatiale russe RKK Energuia. Au magazine Sputnik International, il a récemment déclaré l’ouverture du marché touristique international vers la Lune à l’horizon 2021-2022, et ce, à bord du célèbre vaisseau spatial Soyouz. « Le survol de la Lune par des touristes spatiaux pourrait avoir lieu 5-6 ans après la signature du contrat. Les conditions sont actuellement évoquées avec les candidats potentiels », a-t-il notamment déclaré.

Pour mener à bien ce projet, Vladimir Solntsev évoque deux lancements consécutifs. « Nous utiliserons un système de double lancement. Un départ en orbite enverra le vaisseau Soyouz et un second, l’étage supérieur DM avec un compartiment hermétique supplémentaire. Ils s’arrimeront puis l’étage DM assurera l’impulsion nécessaire pour voler autour de la Lune. Le combustible du vaisseau Soyouz sera utilisé pour corriger la trajectoire balistique », précise-t-il.

Avant de pouvoir mener à bien cet ambitieux projet, le vaisseau Soyouz, actuellement utilisé pour des lancements de missions habitées ou de ravitaillement vers l’ISS, devra être modernisé. « Nous avons conscience du besoin d’une protection thermique plus puissante, d’une liaison radio à longue portée, d’un contrôle de descente dans l’atmosphère à la vitesse de libération et des modifications à apporter à d’autres systèmes », ajoute le directeur général de RKK Energuia.

La société russe ne compte pas s’arrêter aux vols vers la Lune et compte étendre son offre. Ainsi, elle étudie actuellement les propositions de partenariat de plusieurs entreprises qui pourront offrir ces services. L’une d’elles a déjà proposé de signer un accord sur neuf sièges « touristiques » pour s’envoler vers l’ISS d’ici 2021.