in

Russie : un robot-chien lance-roquettes parade dans un salon

Crédits : capture YouTube / The Insider

Un robot-chien autonome habillé en ninja a été présenté à l’occasion d’un salon d’exposition d’armes à Moscou en Russie. Surtout, l’engin en question embarquait sur son dos un redoutable lance-roquettes. Toutefois, de fortes suspicions pèsent sur ce robot militaire.

Un robot déjà existant ?

Alors que la guerre en Ukraine se poursuit, un salon d’exposition d’armes, l’Army-2022, a récemment eu lieu à Moscou comme le révélait Forbes dans un article du 6 juillet 2022. Les visiteurs ont pu y découvrir le M-81, un robot-chien vêtu de noir et doté d’un lance-roquettes à grenades RPG-26. Le robot est de taille plutôt réduite, visiblement très mobile et capable de se déplacer rapidement. Selon les responsables du projet, ce M-81 est autonome et est capable de se coucher au sol, de viser des cibles avant de tirer, d’effectuer des rondes et même de transporter des armes.

Si les réseaux sociaux se sont fortement emballés à la vue de cette machine, plusieurs observateurs estiment qu’il s’agit ici d’une tentative de dissimulation d’un robot Go-1, fabriqué par la société chinoise Unitree. Or, l’engin a été qualifié de faux. Il faut dire qu’il est assez difficile d’imaginer que ce M-81 puisse encaisser le contrecoup du tir du RPG-26. De plus, du fait de sa petite taille, sa prétendue capacité à viser de loin ne manque pas de renforcer le scepticisme quant à ses capacités.

robot lance roquette 2
Crédits : capture YouTube / The Insider

Bricolage maison et prix démesuré

Les observateurs qui dénoncent un faux indiquent que la forme du robot, de ses yeux ou encore de ses articulations rappelle le Go-1 de chez Unitree. Ce dernier est en vente notamment sur la plateforme AliExpress pour un tarif d’environ 2 700 euros. Autrement dit, il est fort possible que ce M-81 soit tout simplement le résultat d’un bricolage maison, dont la base est un robot déjà existant. Ainsi, il est très peu probable que celui-ci puisse s’adapter à un conflit armé ou toute autre situation impliquant des capacités militaires.

Par ailleurs, il faut savoir que le M-81 est le fruit du « travail » d’Intellect Machines qui semble être une société assez obscure. Selon un article du média indépendant russe The Insider publié le 16 août 2022, Alexey Aristov, le CEO de cette société, a par le passé déjà dirigé plusieurs entreprises et chacune d’entre elles a été liquidée par le service des impôts. Ces sociétés avaient en effet été reconnues comme inactives. Dans ces conditions, difficile d’accorder du crédit à ce projet. Enfin, évoquons le fait qu’Intellect Machines désire tout de même commercialiser son robot M-81 au prix de 16 000 euros.