in

La Russie présente son robot soldat baptisé Ivan le Terrible

Crédits : iStock

En ce moment se déroule dans le monde une course frénétique à l’armement high-tech. La Russie n’est pas en reste et a tout dernièrement présenté son robot soldat baptisé « Ivan le Terrible », du nom du premier tsar russe.

« Le développement d’un robot militaire est l’une des priorités de la construction militaire en Russie »
peut-on lire dans un article du journal russe Komsomolskaya Pravda du 12 mai 2015.

Selon certains experts, la Russie essaie depuis quelques années de rejoindre les États-Unis et la Chine en matière de développement des drones et autres machines guerrières autonomes, dont les robots. Pour l’instant, ces machines sont téléguidées mais cet Iron Man russe, ainsi que d’autres projets, montrent que l’idée poursuit son chemin.

Un de ces experts n’est autre que Peter Warren Singer, membre de New America, un think tank situé à Washington. Ce spécialiste en robotique militaire déclare :

« Ils étaient à la traîne. Aujourd’hui ils essaient de combler leur retard. Ils sont clairement en train d’investir dans ce domaine. »

Le robot Ivan le Terrible est destiné à « remplacer la personne qui se trouve au combat ou dans des zones qui présentent des risques d’explosion, incendie, radiations fortes, ou toutes autres conditions dangereuses pour les humains. » Toujours au stade expérimental, la machine a été fabriquée par la Fondation russe pour les études avancées, l’équivalent de la DARPA américaine. Cette fondation indique également que la Russie développerait simultanément d’autres projets de drones (aériens et terrestres) ainsi que d’autres véhicules robotisés.

Bien que nous ne sommes pas prêt de voir un tel robot sur un champ de bataille, le scénario est posé : des robots capables de tuer des êtres humains sans aucune vérification humaine.

Cependant, l’ONU est à l’initiative de l’organisation de meetings afin de légiférer mondialement sur les armes létales autonomes, mais certains officiels et spécialistes, notamment britanniques, indiquent que techniquement, aucune machine n’est réellement autonome.

« Rien n’est autonome parce qu’il y a toujours un logiciel, et les humains ont créé le logiciel, donc il y a toujours des humains qui contrôlent » explique par exemple Peter Asaro, porte-parole de la Campagne pour arrêter les robots tueurs et expert en intelligence artificielle à The New School.

Reste qu’une vidéo a été diffusée (en russe), présentant le robot Ivan le Terrible :

https://player.vimeo.com/video/166726214

Sources : ViceLe Journal de Montréal