in

La Russie a développé le “premier” vaccin contre le coronavirus, annonce Vladimir Poutine

Crédits : Kremlin/Wikipédia

La Russie a développé le “premier” vaccin contre la Covid-19, vient d’annoncer ce mardi Vladimir Poutine lors d’une vidéo-conférence retransmise à la télévision.

La course au vaccin contre le nouveau coronavirus, qui a déjà touché plus de 20 millions de personnes dans le monde et tué plus de 736 000 d’entre elles, est lancée depuis quelques mois. Actuellement, environ 200 vaccins Covid-19 sont en cours de développement dans plusieurs pays, dont une trentaine sont en phase avancée. Citons notamment le vaccin de Moderna (États-Unis) ou encore celui de l’Université d’Oxford (Angleterre), promettant une commercialisation dans quelques mois.

À la clé, des millions de vies potentiellement sauvées, évidemment, mais pas que. Le pays qui sortira son premier vaccin “officiel” aura également un réel avantage sur le plan géopolitique.

La Russie, évidemment, travaille elle aussi depuis plusieurs mois à l’élaboration de plusieurs approches. Nous avons notamment appris, par le biais du site Bloomberg, que de nombreux chefs d’entreprises et responsables politiques russes avaient déjà eu accès à une solution expérimentale contre la Covid-19 dès le mois d’avril.

Un premier vaccin pour la Russie

Depuis, la situation semble s’être accélérée. Lors d’une vidéo-conférence retransmise dans l’ensemble du pays, le Président russe a en effet annoncé le développement terminé d’un “premier” vaccin contre le coronavirus.

Ce matin, pour la première fois au monde, un vaccin contre le nouveau coronavirus a été enregistré“, a-t-il dit. “Je sais qu’il est assez efficace, qu’il donne une immunité durable“. La fille du président russe aurait même déjà bénéficié de ce vaccin, a-t-il indiqué. Selon lui, elle aurait eu un peu de température, “et c’est tout“.

La solution sera mise en circulation dès le 1er janvier prochain, selon le registre national des médicaments du ministère de la Santé. D’ici là, plusieurs millions de doses pourront être produites.

Lors du dernier décompte, les autorités sanitaires russes ont fait état de 4 945 nouveaux cas de contaminations au coronavirus, portant le bilan total à 897 599 personnes touchées. Selon l’Université John Hopkins, qui fait référence, la Russie est aujourd’hui le quatrième pays au monde le plus durement touché par la pandémie en termes d’infections.

COVID-19 coronavirus vaccin
COVID-19 named by WHO for Novel coronavirus NCP concept. Doctor or lab technician holding blood sample with novel (new) coronavirus N.C.P. in Wuhan, Hubei Province, China, medical and healthcare

Un vaccin chinois dans la course

En attendant, l’Indonésie a commencé à tester sur plus de 1 600 volontaires le candidat vaccin chinois contre le coronavirus mis au point par le laboratoire Sinovac Biotech. Baptisé Coronavac, ce dernier fait partie des rares vaccins à être en phase III.

En outre, ce vaccin est déjà actuellement testé auprès de 9 000 personnes au Brésil. Ce pays reste aujourd’hui le quatrième le plus touché au monde par la pandémie, avec plus de trois millions de cas recensés et plus de 100 000 victimes.