in ,

Royaume-Uni : une infection dans le crâne à cause d’un simple coton-tige !

Crédits : PxHere

Des médecins ont récemment décrit l’étonnant cas d’un patient admis à l’hôpital. Ce dernier souffrait notamment de convulsions, de migraines terribles et de vives douleurs à l’oreille. La cause ? Un morceau de coton-tige coincé dans la cavité !

Un cas exceptionnel

Se nettoyer les oreilles avec un coton-tige, c’est un geste que des millions de personnes font naturellement au quotidien. Et pourtant, nous avions déjà évoqué le fait que les médecins ORL ne portent pas cet ustensile dans leur cœur en raison des possibles risques d’infection, de blocage du canal auditif, de perforation du tympan et donc de perte d’audition. D’ailleurs, le coton-tige en plastique sera interdit en France dès le 1er janvier 2020. Nous évoquions également les raisons faisant en sorte que pour beaucoup, l’arrêt de l’utilisation des cotons-tiges est dur à accepter : habitudes, dégoût vis-à-vis du cérumen ou encore sensation relaxante.

Dans un article paru dans la revue British Medical Journal Case Reports le 6 mars 2019, des médecins de l’Hôpital universitaire de Coventry (Royaume-Uni) ont décrit un cas exceptionnel. En effet, un patient d’une trentaine d’années a été admis à l’hôpital pour une infection bactérienne à la base du crâne. Or, cette dernière avait été causée par un morceau de coton-tige coincé dans son oreille !

Une otite externe nécrosante

L’homme a tout d’abord ressenti des douleurs intenses au niveau de l’oreille gauche (otalgie) puis des écoulements auriculaires (otorrhée). Ensuite, de sévères maux de tête ont fait leur apparition, causant des vomissements ainsi que des troubles de la mémoire. Après dix jours, le patient a été pris de convulsions et a décidé de se rendre à l’hôpital.

Selon les médecins ayant décrit le cas, il s’agissait d’une otite externe nécrosante, autrement dit une infection débutant dans l’oreille et s’étendant à l’os situé à proximité. En revanche, les experts ont reconnu que les complications intracrâniennes observées dans ce cas précis étaient rares.

Crédits : British Medical Journal Case Reports

Le morceau de coton-tige à l’origine de l’infection a évidemment pu être retiré. Celui-ci devait d’ailleurs être prisonnier depuis un certain temps, car il était rempli de cérumen. Finalement, le patient a été traité avec des antibiotiques durant deux mois et a bien évidemment été prié de ne plus utiliser de cotons-tiges. Évoquons également le fait que le patient n’a pas eu de séquelles d’ordre neurologique ou auditive.

Sources : Live ScienceMedisite

Articles liés :

Cette femme avait un cafard coincé dans son oreille, il a fallu 9 jours pour le déloger

L’histoire cachée derrière cet hippocampe agrippé à son coton-tige

Un utilisateur des écouteurs AirPods manque de peu de se faire griller une oreille !