in

Royaume-Uni : ils déversent du fumier près d’un lagon apprécié des touristes !

Crédits : Simon Harrod / Flickr

Un lac du nord de l’Angleterre prisé des touristes a fait l’objet d’une action plutôt insolite. En effet, des habitants locaux ont acheminé du fumier aux abords du lac afin de faire fuir les visiteurs. S’agit-il d’un acte militant ?

Un endroit pas si paradisiaque

Le Blue Lagoon, proche du village de Harpur Hill situé entre les villes de Manchester et Sheffield (Royaume-Uni), est sans conteste un lieu très plaisant. Chaque année, des milliers de touristes viennent admirer l’eau turquoise de ce lagon coincé entre quatre collines. Mais la réalité n’est pas si idyllique. Le lieu est en fait une ancienne carrière connue sous le nom de Hoffman Quarry. Ainsi, l’eau est toxique malgré sa couleur car son pH (11,2) est presque équivalent à celui de l’ammoniac ! Autrement dit, se baigner dans cette étendue d’eau peut provoquer d’importantes irritations de la peau.

En temps normal, des panneaux d’avertissement informent les visiteurs. Toutefois, comme l’explique The Independant dans un article du 23 juin 2020, le déconfinement, associé au retour des beaux jours, a poussé plusieurs centaines de personnes à profiter des lieux.

acidité lagon bleu
Crédits : capture YouTube / Atlas Obscura

Une solution radicale mais efficace

Cet afflux de touristes semble avoir froissé les habitants locaux, ces derniers ayant décidé d’agir. Aidés par les agriculteurs locaux, les riverains ont tout simplement déversé du fumier (de vaches et de porcs) tout autour du lagon ! L’objectif ? Faire fuir les touristes. Et il semble que cela ait fonctionné puisque l’odeur nauséabonde du fumier se fait sentir dès l’arrivée sur les lieux. La mesure semble radicale mais, selon les habitants de Harpur Hill, le problème dure depuis plus de dix ans. En effet, cette afflux de visiteurs amène son lot de nuisances. Les touristes y font entre autres des barbecues, abandonnent leurs déchets, et consomment de la drogue.

Selon le quotidien britannique, les habitants ont justifié leur action par leur ras-le-bol et par le fait qu’une fête illégale était prévue. Depuis, le lagon a même été rebaptisé “la lagune de caca” un terme qui évidemment, ne manque pas de faire sourire certains. Enfin, les locaux avaient en mai 2019 déjà tenté de rendre le lieu moins attrayant en déversant du colorant noir dans le lagon. Visiblement, cela n’avait pas été un succès et il aura fallu passer à l’étape supérieure !

Voici une vidéo publiée par Atlas Obscura expliquant les problèmes liés au lagon :