in ,

Royaume-Uni : des feux tricolores vont être gérés par une IA dans le but de réduire la pollution !

Crédits : PxHere

Alors que la pollution atmosphérique est un vrai problème dans la plupart des régions du Royaume-Uni, les pouvoirs publics ont décidé de prendre les choses en main. Bientôt, débuteront des tests impliquant une IA à la tête d’un système de gestion des feux tricolores. L’objectif est d’optimiser la gestion du trafic et limiter la pollution.

Une gestion intelligente des feux tricolores

Selon une étude publiée par le gouvernement du Royaume-Uni en octobre 2019, 83 % des régions du pays subissent des niveaux de pollution atmosphérique supérieurs à la limite autorisée. Or, le gouvernement tente de redoubler d’efforts en termes de réseaux de transports publics et de modes de déplacements peu polluants.

Toutefois, l’utilisation de la technologie pourrait jouer un rôle positif, comme l’explique le quotidien The Times dans un article du 5 mai 2020. Le quotidien britannique évoque la start-up locale Now Wireless, dont le récent système de gestion des feux tricolores place une intelligence artificielle (IA) aux commandes.

Le dispositif collecte et combine les données liées à la pollution en local et les flux de circulation. Celui-ci intègre également les informations concernant la météo. Ensuite, l’algorithme analyse le tout en comparant avec des relevés historiques afin de déterminer à quels endroits la pollution atmosphérique va augmenter le plus. Or, il est tout de même question de prévisions concernant l’heure suivante.

royaume uni feux tricolores 2
Crédits : Geograph UK

Une expérimentation dès cette année

Le dispositif prend des décisions, à savoir modifier le rythme des feux tricolores, en fonction des résultats. Concernant les véhicules s’éloignant d’une zone à risque, le feu restera vert plus longtemps. À l’inverse, les véhicules s’approchant de ces zones devront patienter 20 secondes supplémentaires au feu rouge.

Dans un premier temps, une expérimentation devrait débuter cette année dans la ville de Wolverhampton, près de Birmingham. Selon un responsable local, il est question de répartir la pollution afin d’améliorer la qualité de l’air en général. Toutefois, l’intéressé estime qu’il faut rester prudent. En effet, il ne faudrait pas que le système améliore la situation dans certaines zones à risque en augmentant la pollution dans d’autres.

En juin 2019, nous évoquions un autre système de gestion des feux tricolores intégrant une intelligence artificielle. Mis au point et testé en Autriche, le système ne s’occupe pas de la pollution mais des piétons. Celui-ci analyse le comportement des piétons et modifie le rythme des feux de signalisation. L’objectif est de fluidifier la circulation des piétons tout en évitant d’impacter le trafic automobile.