in

Voici où le rover VIPER cherchera de la glace sur la Lune

Le rover lunaire VIPER de la NASA pour la chasse sur glace montera sur la lune un atterrisseur astrobotique Griffin commercial sur la lune en 2023. Crédits : Astrobotic

Le robot VIPER (Volatiles Investigating Polar Exploration Rover) sondera la présence de glace à l’ouest du cratère Nobile, près du pôle sud lunaire, ont récemment annoncé des responsables de la NASA. VIPER décollera fin 2023 à bord d’une fusée Falcon Heavy de SpaceX, avant de se poser sur la Lune grâce à un atterrisseur construit par la société Astrobotic.

Le programme américain Artemis vise à renvoyer des humains sur la Lune au cours de la décennie. Contrairement au programme Apollo, il s’agira cette fois de s’établir durablement sur notre satellite. Pour garantir le succès de cet incroyable projet, les astronautes pourront naturellement compter sur du fret envoyé depuis la Terre, mais ils devront également s’appuyer sur les ressources locales autant que faire se peut. C’est notamment le cas de l’eau. Traitée, elle pourrait en effet être consommée ou encore permettre la production d’oxygène et de carburant pour alimenter les futurs atterrisseurs et fusées.

Sur notre satellite, cette précieuse denrée ne se retrouve que sous forme de glace principalement dans les parties ombragées du pôle sud, où le programme Artemis vise à s’établir. Il sera donc important pour la NASA et ses partenaires d’évaluer en amont la quantité de cette ressource dans la région. Dans cet esprit, la NASA va envoyer un rover nommé VIPER.

Chasseur de glace

L’agence américaine vient en effet d’annoncer que le Volatiles Investigating Polar Exploration Rover (VIPER) développé par la société Astrobotic atterrira juste à l’ouest du cratère Nobile. Sur place (93 kilomètres carrés de terrain), le robot utilisera une perceuse d’un mètre de long guidée par un spectromètre à neutrons conçu pour détecter les zones plus humides sous la surface. Deux autres spectromètres embarqués serviront ensuite à l’analyse des échantillons recueillis. Ces travaux doivent durer au moins cent jours terrestres.

viper lune
Une visualisation de données montrant la zone montagneuse à l’ouest du cratère Nobile. Le site présente des zones ombragées en permanence. Crédits : NASA

VIPER s’envolera pour la Lune en 2023 à bord de l’atterrisseur Griffin, également proposé par la société Astrobotic, lancé au sommet d’une fusée SpaceX Falcon Heavy. Le coût total de cette mission devrait être d’environ 660 millions de dollars. Notez que la NASA a également sélectionné le Falcon Heavy de SpaceX pour livrer deux éléments fondamentaux de sa future station lunaire visant à soutenir les missions humaines dans l’espace lointain.

Enfin, rappelons que la NASA a également fait appel à la société Intuitive Machines, basée à Houston, pour faire alunir un autre extracteur de glace sur le pôle sud de la Lune dès l’année prochaine. Cette machine nommée PRIME-1 sera déposée sur notre satellite par l’atterrisseur NOVA-C. Il s’agira de la toute première mission conçue pour récolter de la glace d’eau à l’intérieur de la Lune.