in

Bientôt des routes capables de recharger les véhicules électriques ?

Crédits : Magment

Aux États-Unis, l’État de l’Indiana, en collaboration avec l’Université Purdue, commencera bientôt à tester la viabilité du “Magment”, un substrat composé de ciment de particules magnétisées capable de recharger les véhicules électriques en mouvement.

Qu’on le veuille ou non, la page des véhicules à essence ou diesel est en train de se tourner pour laisser la place aux véhicules électriques qui, on le sait désormais, émettent moins de CO2 si l’on considère toute la chaîne de production, et ce même si leur production implique toujours des combustibles fossiles.

Toutefois, les constructeurs de véhicules électriques, qui seront bientôt moins chers à produire que les véhicules thermiques, ont encore du travail pour convaincre. Si les derniers modèles proposent une autonomie satisfaisante de quelques centaines de kilomètres, le temps de charge est en revanche toujours un problème. En effet, quand l’usage de ces véhicules se démocratisera, on imagine difficilement les conducteurs attendre une demi-heure au niveau des bornes que leur voiture soit rechargée.

Néanmoins, là encore, l’industrie est en progrès. Plusieurs initiatives ont été développées au cours des dernières années visant à favoriser la recharge des véhicules électriques. Des entreprises comme StoreDot se penchent notamment sur des batteries à recharge ultra rapide, quand certains pays, comme la Corée du Sud, les États-Unis ou le Royaume-Uni testent la viabilité du concept des routes à induction.

Un ciment capable de recharger les voitures

Dans un nouvel effort, la société allemande Magment, en collaboration avec une équipe de chercheurs de l’Université de Purdue et l’État de l’Indiana, va bientôt tester la viabilité d’un petit tronçon de “route magnétisée”.

Le développement comptera plusieurs phases différentes. La première consistera à tester le substrat en laboratoire. Ce dernier sera ensuite testé une première fois en extérieur sur une portion routière de 400 mètres. En cas de succès de l’opération, la portion de route sera testée avec des camions électriques nécessitant un minimum de 2000 kilowatts. Enfin, la dernière phase de test consistera à construire une autre section routière plus grande, cette fois sur une autoroute publique.

béton voitures électriques
Voici à quoi pourrait ressembler un ciment capable de recharger des voitures électriques. Crédits : Magnent

Magment n’a pas encore publié de détails techniques sur son produit, mais son site Web montre que des segments de route seraient composés de ciment et de particules magnétiques recyclées appelées ferrite. Toujours d’après la société, le produit proposerait un degré élevé de conductivité. Il serait également capable de résister à toutes les conditions météorologiques et ne coûterait pas plus cher que les matériaux de construction routiers standards.