Inventée il y a plus d’une quarantaine d’années, la roue mecanum permet des mouvements dans toutes les directions avec une grande facilité. Ce type de roue est aujourd’hui beaucoup utilisé en robotique, mais pas seulement.

Fruit de l’imagination et du travail de l’inventeur suédois Bengt Ilon, la première roue mecanum est née en 1973. Le principal intérêt réside dans le fait que sur un véhicule (ou robot) à quatre roues, chacune d’entre elles est motorisée et commandée indépendamment des autres au niveau de la vitesse. Les axes de rotation principaux sont parallèles, mais un genre de petites roulettes à rotation libre (non motorisées) à 45 degrés sont présentes sur chacune des roues.

Ainsi, les mouvements suivants sont possibles et peuvent être combinés : le classique avant-arrière, la rotation pure en faisant tourner les roues droites et gauches dans un sens opposé ou encore une translation vers la droite ou la gauche en tournant la roue avant droite et la roue arrière gauche dans le sens opposé à la roue avant gauche et à la roue arrière droite.

La roue mecanum peut adopter différentes tailles et design et est très fréquemment utilisée en robotique. Il est d’ailleurs possible de créer soi-même tout type de robots ayant de telles roues puisque de nombreux kits sont en vente sur la toile à des prix très variés.

Cependant, la roue mecanum a trouvé d’autres applications. En effet, cette roue omnidirectionnelle est par exemple utilisée dans l’élaboration de chariots élévateurs de type fenwick par la société Sidewinder ou encore dans la composition d’une plateforme révolutionnaire mobile conçue par Tiger Tugs, pouvant accueillir un hélicoptère. Cette roue est également reprise dans un étonnant concept de corbillard du futur : l’Aeternal.

Voici quelques exemples cités en vidéo :

Sources : Patent YogiLe Journal du Geek