in ,

La rotation de la Terre ralentit

Crédits : Pixabay

La fonte des glaciers et de la banquise a pour effet la hausse du niveau des océans. Si les conséquences que cela pourrait avoir sur la planète sont dramatiques et connues, il est une autre conséquence plutôt inattendue, le ralentissement de la rotation de la Terre, rallongeant ainsi les journées.

Le ralentissement de rotation que connaît la Terre est très léger et imperceptible puisqu’il se chiffre en quelques millisecondes par siècle. Cette hypothèse qui veut que la hausse du niveau des océans provoque un ralentissement de la rotation terrestre a été émise en 2002, et ce n’est donc que récemment que des chercheurs de l’Université d’Harvard l’ont vérifiée et confirmée dans une étude publiée dans la revue Science Advances.

« Si vous faites fondre les calottes glaciaires ou les glaciers, ce qui se produit à proximité des pôles, est que toute cette masse se déplace des pôles vers l’équateur, ce mouvement est comparable à celui d’un surfeur qui utilise un bras pour ralentir sa vitesse » explique Jerry Mitrovica, professeur de géophysique à l’University d’Harvard au Washington Post. « Ce déplacement va ralentir la rotation de la Terre et, puisqu’il n’est pas tout à fait symétrique ni également réparti, il peut aussi affecter son axe de rotation ».

Mais la hausse du niveau des océans n’est pas seule responsable. « L’attraction gravitationnelle de la Lune y contribue également. Mais la combinaison de ces effets ne suffit pas : le rôle du noyau terrestre doit être pris en compte. Or depuis 3000 ans, le cœur de la Terre a légèrement accéléré tandis que le manteau sur lequel nous nous trouvons a légèrement ralenti sa rotation », explique Mathieu Dumberry, professeur de physique à l’Université d’Alberta et coauteur de l’étude.

Source : scienceadvances, washingtonpost