in

Rome célèbre la mort d’Auguste, premier empereur romain

Crédits : Dinkum / Wikipedia

La capitale italienne est sur le point de commémorer les 2000 ans de la mort d’Auguste premier, à travers une série d’initiatives visant à faire découvrir cette part de son histoire au plus grand nombre. On relèvera notamment la création d’un abonnement annuel pour permettre de visiter les sites archéologiques de la ville à prix réduit.
Petit neveu et fils adoptif de Jules César, Auguste premier a laissé sa marque dans l’histoire. Ce que l’on nomme encore aujourd’hui « le siècle d’Auguste » est en effet considéré comme une référence en termes de développement culturel : grâce aux efforts de Mécène, plus proche conseiller de l’empereur, la civilisation romaine du premier siècle avant et après J.C a vu l’émergence d’une littérature florissante à travers des poètes comme Horace et Virgile, et l’historien Tite-Live.

Dans le même esprit d’essor culturel, la Rome d’aujourd’hui commémore cette période faste de son histoire.

Un patrimoine revalorisé et accessible à tous

Des travaux de réaménagement sont ainsi en cours au musée Palatin, à « la casa di Augusto » et « la casa di Livia » a indiqué la semaine dernière le ministre de la culture Dario Franceschini, en présentant le programme des commémorations. Les deux derniers sites, connus comme les demeures de l’empereur et sa famille, seront ouverts au public dès le 18 septembre.

La responsable des biens archéologiques de Rome Mariarosaria Barbera a par ailleurs annoncé la mise en place d’un abonnement annuel via une carte permettant de visiter à volonté le Musée Palatin, le Forum et le Colisée : « Cette carte est destinée essentiellement aux habitants de Rome, mais elle présente aussi des avantages pour les chercheurs et tous ceux qui viennent au moins deux fois par an à Rome » a déclaré Mme Barbera.

La carte sera disponible à partir du 25 septembre, au tarif 25 euros pour les adultes et 18 euros pour les jeunes de moins de 25 ans.

Sources : Ilsole24ore, 7sur7