in

@Roman : elle ressuscite un proche décédé sous forme de chatbot !

Une programmeuse russe a réussi une incroyable manipulation : ressusciter son meilleur ami ayant perdu la vie. Bien sûr, il ne s’agissait pas de faire revivre physiquement cette personne, mais de la ressusciter sous la forme d’une intelligence artificielle qui lui parle comme son ami aurait pu le faire, ou presque.

Eugenia Kuyda n’est pas une simple programmeuse. Elle est la cofondatrice d’une start-up baptisée Luka spécialisée dans l’intelligence artificielle. L’intéressée a bénéficié d’une position favorable ainsi que de ressources illimitées afin de concrétiser son projet qui consistait à redonner vie à son meilleur ami en partie, Roman Mazurenko (voir photo en tête d’article), un entrepreneur russe ayant trouvé la mort en novembre 2015.

« C’était le premier décès pour moi. Je ne sais pas comment réagir, donc aussi vite que je l’ai pu, j’ai enterré tout ce que je ressentais pour ne plus souffrir. Près de six mois après, je peux vous dire que ça ne disparaît pas »
explique la programmeuse dans des propos relayés par le site OddityCentral.

L’intelligence artificielle, créée sous la forme d’un chatbot nommé @Roman a reçu un grand nombre d’informations provenant d’Eugenia Kuyda. Cette dernière lui a soumis des articles de presse, des milliers de SMS et un bon nombre de photos que celui-ci a pu assimiler par le biais d’un processus d’apprentissage profond (deep learning) conçu à partir du modèle de la société Luka.

Cette manipulation a relancé un débat divisant depuis quelque temps la communauté scientifique : celui de savoir s’il faut, ou non, en quelque sorte transférer la conscience de l’homme vers la machine. La question se pose surtout au niveau de la définition de la conscience humaine et de l’éthique concernant ce genre d’application.

Selon Eugenia Kuyda, @Roman représente une base solide, mais dont les progrès se font attendre pour pouvoir affirmer le développement d’une conscience similaire à celle de son ami. Reste que d’anciens proches ont communiqué avec le chatbot, comme la mère de Roman Mazurenko, ravie de pouvoir se rappeler de son fils par ce biais-là, mais également apprendre des choses que ce dernier ne lui disait pas. Pour son père, l’expérience est trop douloureuse et celui-ci désapprouve, tout simplement parce que certains points lui rappellent qu’il a affaire à une intelligence artificielle.

Enfin, n’importe qui peut discuter avec @Roman en téléchargeant l’application Luka disponible sur iOS.

Sources : OddityCentralUberGizmo