in ,

Un robot sniper d’étoiles de mer pour protéger la Grande Barrière de Corail

Crédits : Capture vidéo / Université de technologie du Queensland

Inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1981, la Grande Barrière de Corail est en danger, rétrécissant un peu plus chaque année en grande partie à cause des étoiles de mer. Pour contrer ce processus, des chercheurs australiens ont conçu un robot capable de les éradiquer.

La cible est unique, il s’agit d’une variété bien précise d’étoiles de mer venue de la région indo-pacifique : l’étoile de mer à couronne d’épines (Acanthaster planci). Cette variété venimeuse, dont la population augmente, se fixe sur les coraux pour s’en nourrir et serait responsable d’environ 40 % de la destruction de la Grande Barrière de Corail, plus grande structure créée par des organismes vivants au monde.

Pour lutter contre ces étoiles de mer, le docteur Matthew Dunbabin et le docteur Feras Dayoub, deux chercheurs de l’Université de technologie du Queensland, à Brisbane en Australie, ont conçu le COTSbot (Crown-Of-Thorns Starfish bot), qui se présente comme un long cylindre jaune à hélices.

14343955
Crédits : Université de technologie du Queensland

Deux caméras et un système de vision par ordinateur lui permettent d’identifier automatiquement les couronnes d’épines, lesquelles se verront injecter une dose létale de sels biliaires par le biais d’un bras pneumatique. Selon les chercheurs, ce robot est capable d’effectuer 8 heures de recherche et peut réaliser plus de 200 injections en une seule fois.

Afin de rendre le robot capable d’identifier cette variété spécifique d’étoiles de mer, les chercheurs ont entraîné son logiciel à reconnaître des couronnes d’épines sur les massifs coralliens à partir de milliers de photos et vidéos prises par des plongeurs. On appelle cela le « machine-learning ». En cas de doute, il prend une photo de l’étoile et l’envoie à un chercheur humain au laboratoire, à qui reviendra la décision de la neutraliser ou pas. Au fur et à mesure qu’il voit des couronnes d’épines, il perfectionne sa faculté de reconnaissance.

 © Université de technologie du Queensland
Crédits : Université de technologie du Queensland

Un premier essai du COTSbot a eu lieu à la fin du mois d’août dans la baie Moreton, à Brisbane, et il est actuellement toujours en phase de test. Une fois cette phase terminée, il devrait être déployé dans la Grande Barrière de Corail.

Source : humanoides

Avatar

Rédigé par David Louvet-Rossi