in

Un robot pour divertir les animaux de compagnie quand leurs maîtres sont absents

Crédits : PetBot Inc / Indiegogo

Un projet imaginé par une équipe venue du Canada entend tenir compagnie à votre chien ou chat durant votre absence. Il s’agit d’un « robot de compagnie » appelé Petbot qui se charge effectivement de divertir vos animaux de compagnie pour rendre l’attente de votre retour plus agréable.

Nos animaux de compagnie, bien qu’habitués à rester seuls la journée lorsque nous partons travailler, vivent mal cette absence, et certains peuvent même être atteints de dépression. En France, chaque jour, ils sont des milliers de chiens à tourner en rond et à s’inquiéter de savoir si leur maître va rentrer les retrouver.

Une équipe de concepteurs canadiens a alors imaginé le Petbot, un « robot de compagnie » qui se charge de divertir chiens et chats lorsqu’ils sont seuls. Actuellement, le projet est en campagne de financement participatif sur la plateforme Indiegogo, avec un objectif de 80 000 $ (environ 71 000 €) à atteindre sous 35 jours. Pour le moment, presque 30 000 $ ont déjà été collectés.

Ce robot permet en fait au maître absent de garder un œil sur leur animal de compagnie grâce à la caméra placée sur l’œil du Petbot, connecté et relié à un smartphone. Le robot embarque également un système de reconnaissance d’image qui lui permet d’identifier l’animal à divertir, ce dont il se chargera chaque fois qu’il jugera que l’animal se sent triste et n’est pas actif. Il s’occupera alors de le divertir et de le stimuler, par exemple en diffusant un enregistrement de la voix de ses maîtres.

Chaque interaction entre le robot et l’animal se terminera par une photo envoyée sur le smartphone du maître et par la distribution d’une friandise, par la bouche du robot. Ce système de récompense permet également de poursuivre l’éducation du chien, à distance. Reste à savoir si certaines des fonctionnalités du robot, comme la diffusion de la voix du maître par exemple, ne troubleraient pas plus l’animal que ça ne le divertirait, et si le robot ne viendrait pas stimuler un chien qui voudrait tout simplement faire une sieste…

Source : indiegogo