in ,

Un robot de sécurité s’est « suicidé » dans une fontaine publique

Capture Twitter

Dans un centre commercial de Washington D.C, un androïde de surveillance se serait volontairement jeté dans une fontaine. Il s’avère pourtant que ce type de machine n’a pas été conçu pour ressentir des émotions telles que l’ennui.

La création d’un robot ayant des sentiments et une conscience est depuis longtemps le fantasme de la plupart des chercheurs en robotique, mais cela n’existera probablement jamais. Cependant, le robot qui a semblé se suicider le 17 juillet 2017 dans la fontaine d’un centre commercial de la capitale américaine est peut-être une des machines que l’on soupçonne le moins quant au fait de ressentir des émotions et d’agir en conséquence.

Le robot en question est un K5 Autonomous Data Machine conçu par la société Knightscope. Capable de se déplacer à une vitesse de 5 km/h, K5 Autonomous mesure 1,50 m de haut et sa forme rappelle celle d’un œuf. Celui-ci accompagnait le service de sécurité du centre commercial afin d’augmenter la capacité de surveillance grâce à ses caméras, ses capteurs et autres micros. De plus, son autonomie lui permet en théorie d’être vigilant tous les jours et à tout moment sans interruption.

Crédits : Knightscope

Le K5 Autonomous s’est alors soudainement dirigé vers le bassin où se trouve une fontaine avant de dévaler les quelques marches et se laisser tomber dans l’eau où évidemment, celui-ci s’est noyé. Plusieurs témoins de la scène ont pris des clichés qui se sont en partie retrouvés sur les réseaux sociaux.

« Le bâtiment de nos bureaux s’est offert un robot de sécurité. Il s’est tué par noyade. On nous a promis des voitures volantes, à la place on a des robots suicidaires », a déclaré un internaute et postant une photo du robot « décédé » (voir ci-dessous).

 

Ce type de robot avait déjà fait parler de lui en 2016, toujours aux États-Unis, à Palo Alto : l’androïde de plus de 100 kg avait roulé sur un enfant, lui causant des blessures heureusement légères. Quoi qu’il en soit, bien que la société Knightscope a choisi d’ironiser sur cette histoire (voir ci-dessous), celle-ci a déclaré vouloir remplacer le robot qui s’est noyé et une enquête a été lancée afin de tenter d’expliquer ce qui a pu réellement se passer.

« J’ai entendu que les humains pouvaient se baigner par cette chaleur, mais les robots ne peuvent pas le faire. Je suis désolé« , a annoncé K5 dans un communiqué officiel. « Il voulait juste profiter de l’été.« 

Sources : Le MondeFrance Info