in

Ce robot chirurgien est aussi performant qu’effrayant !

Crédits : iStock

Les robots investissent de plus en plus notre société. Ils ont déjà prouvé qu’ils étaient performants dans divers domaines, notamment en médecine. Ce robot chirurgien mis au point aux États-Unis ne déroge pas à la règle, mais ce qu’il est capable de faire fait tout de même un peu peur.

Le robot en question porte le nom de Flex Robotic System et a été inventé par Howie Choset, professeur à l’Institut de Robotique de l’Université Carnegie Mellon (États-Unis). Le roboticien est également cofondateur de Medrobotics, une entreprise basée dans l’état du Massachusetts dont la spécialité est le développement et la commercialisation de robots médicaux, dont le Flex Robotic System.

Ce dernier ressemble à un serpent, car il est flexible, une caractéristique qui lui permet de se contorsionner afin de pénétrer, par la bouche, dans le corps du patient opéré. Le Flex Robotic System est également équipé d’une caméra haute définition, permettant au chirurgien humain de guider ses instruments à distance jusqu’à l’endroit précis nécessitant l’intervention médicale. Incroyable non ?

圖片 2
Crédits : Capture vidéo / Medrobotics Corporation

Le projet Flex Robotic System date néanmoins de 2004 puisque les premiers prototypes ont été conçus en collaboration avec Marco Zenati, professeur de chirurgie à l’Université de Pittsburgh, et d’Alon Wolf, qui était à cette époque post-doctorant à l’Université Carnegie Mellon. Avec Howie Choset, ils ont tous trois fondé la société Medrobotics en 2005. Cette société a d’ailleurs réuni plus 130 millions de dollars afin de financer le développement du Flex Robotic System, selon son PDG.

Le robot chirurgien a été pensé pour effectuer un bon nombre d’interventions différentes, comme l’élimination des tumeurs cancéreuses qui seraient inopérables par les moyens traditionnels. Enfin, nous risquons de voir le Flex Robotic System assez vite dans les hôpitaux de différents pays. En effet, les organismes d’État compétents aux États-Unis, en Australie ou encore en Europe ont donné leur accord pour ce qui est de la pénétration du robot par la bouche du patient.

Aussitôt l’autorisation obtenue, Medrobotics en a demandé une seconde qui donnerait la possibilité au robot de passer par la voie colorectale, ouille !

https://www.youtube.com/watch?v=umllY6lBygc

Sources : DailyMailUberGizmo

Crédit images : Medrobotics