in ,

Ce robot-bouquetin peut porter jusqu’à 100 kg de marchandises

Crédits : capture YouTube / Kazumichi Moriyama

Au Japon, une société a récemment présenté une machine plutôt spéciale à l’occasion d’un salon de robotique. Il s’agit d’un robot prenant l’apparence d’un bouquetin, un animal que nous connaissons très bien dans nos montagnes européennes.

Un robot qu’il est possible de chevaucher

Pour désigner les robots qui imitent les animaux, on parle de biomimétisme. Cela consiste notamment à s’inspirer du vivant dans le cadre de l’élaboration de solutions et autres inventions technologiques. De nombreuses machines ont d’ores et déjà été mises au point. Citons par exemple le robot mou le plus rapide du monde qui s’inspire du guépard ou encore le robot qui reprend la manière de voler des pigeons. Néanmoins, le plus célèbre des machines s’inspirant d’un animal est sans conteste Spot, le robot-chien de Boston Dynamics.

Dans un récent communiqué, la branche de Kawasaki dédiée à la robotique indique quant à elle avoir présenté une machine assez surprenante à l’occasion du salon iREX2022. À première vue, il s’agit d’un genre de robot-cheval, mais selon les concepteurs, son nom Bex fait référence au bouquetin (ibex). Pour rappel, le bouquetin est un genre de chèvre sauvage réputée pour ses cornes recourbées vers l’arrière.

robot bouquetin
Crédits : capture YouTube / Kazumichi Moriyama

La vidéo visible en fin d’article montre un aperçu de ce dont la machine est capable. Le robot Bex peut allumer ses cornes et faire monter et descendre ses pattes. Ces dernières peuvent même se transformer en roues. Par ailleurs, sont présents un siège et un guidon qui permettent à un cavalier de s’installer sur le dos du robot. Mais pourquoi aurait-on envie de grimper sur cette machine ? La question reste entière puisque selon les images, le robot avance très, très lentement. Néanmoins, Bex est autonome, mais peut aussi être contrôlé par un humain.

Quels usages ?

Les chercheurs de Kawasaki Robotics cherchaient à explorer une piste à mi-chemin entre les robots humanoïdes et les robots à roues. De cette idée est donc né Bex, un robot quadrupède capable de transporter jusqu’à cent kilogrammes de marchandises. Les scientifiques pensent que leur machine pourrait être utile comme porteur dans les usines et les champs.

Bex pourrait également s’avérer assez pertinent dans le cadre de missions de surveillance puisqu’il dispose de caméras. Par ailleurs, ses créateurs soulignent le fait que le buste de l’engin est amovible. Autrement dit, l’utilisateur pourrait l’adapter selon ses besoins. Toutefois, les informations concernant cette fonction restent assez floues.

Voici la présentation du robot Bex par Kawazaki Robotics :