in

Ce que votre rire dit de vous

Crédits : Poison_Ivy / Pixabay

Si le rire est le propre de l’homme, la façon de rire est surtout propre à chaque individu. Les chercheurs sont friands d’études sur nos faits et gestes, possibles fenêtres ouvertes sur notre personnalité. Si l’on nous a déjà insinué que notre position dans l’ascenseur définirait notre statut social et que notre façon d’éternuer pourrait trahir notre caractère, notre façon de rire fait aujourd’hui au même titre objet d’analyses et de discussions.

Selon les estimations, nous rions à un moment ou à un autre dans plus de 95 % des conversations, ce qui correspond en moyenne à 20 fois par jour. Mais que dévoile le rire de quelqu’un sur sa personnalité ? C’est ce que se sont demandé le psychologue américain Christopher Oveis et ses collègues. Pour répondre à cette interrogation, ils ont observé un groupe hiérarchisé modèle réparti en petits groupes mixtes d’individus de haut statut (avec une grande responsabilité) et de bas statut (des petits nouveaux). Ils devaient ensuite se moquer les uns des autres en s’attribuant des surnoms à partir d’initiales tirées au hasard.

649 rires au total sont ressortis de cette expérience. La principale conclusion de cette étude affirme que les individus avec un haut statut social ne se dérident pas de la même façon que les autres. Moins inhibés, plus fort, avec une tonalité plus variable et des éclats plus rapprochés, leurs rires s’avéraient être caractéristiques de leur position sociale. Les quelques variations obtenues ont été attribuées à leurs différences de personnalité.

Ainsi, le rire serait un précieux indicateur sur la place sociale qu’occupe un individu. Cependant sommes-nous astreints à ces conclusions ? Il semble que non : dans l’expérience, quand une personne de bas statut imitait un rire dominant, les observateurs lui attribuaient un statut supérieur… Il est donc possible de mentir et de leurrer aussi bien son entourage que les scientifiques !

Sources : CerveauEtPsycho, Gentside