in

Et si la rhubarbe pouvait combattre le cancer ?

Crédits : Hans/Pixabay

Des chercheurs américains et chinois ont identifié un pigment naturellement présent dans la rhubarbe qui pourrait stopper les tumeurs cancéreuses, une découverte unique.

Selon une étude menée par l’Université Emory à Atlanta (États-Unis) en collaboration avec des scientifiques de l’Université de Pékin (Chine), le pigment donnant sa couleur rouge à la rhubarbe serait désormais à compter parmi les armes de défense contre le cancer. Les conclusions ont étés publiées le 19 octobre 2015 dans la revue Nature Cell Biology.

Dans un premier temps, les chercheurs ont travaillé sur le fameux pigment rouge de la rhubarbe : le physcion. Ils ont alors élaboré une formule concentrée en physcion afin de l’administrer à des cellules leucémiques. La seconde phase du test consistait à inoculer in vitro la formule à des souris ayant reçu des cellules leucémiques.

Les résultats ont impressionné les scientifiques après la première phase de test : en deux jours, près de 50% des cellules cancéreuses avaient disparu, voila pourquoi l’équipe a voulu poursuivre les essais sur des souris. Sur ces dernières, le résultat fût le même puisque la croissance des cellules cancéreuses a été ralentie.

En réalité, le pigment physcion est le pire ennemi d’une protéine bien connue, responsable de la croissance des cellules infectées : la protéine 6PGD. L’inhibition de cette protéine freine donc la prolifération des cellules cancéreuses. L’équipe de scientifiques rappelle avoir testé près de 2000 substances et le physcion est de loin le plus prometteur. A quand les essais cliniques sur l’Être humain ?

Une cellule cancéreuse du sein / National Cancer Institute
Crédits : National Cancer Institute

Sources : Metronews20 Minutes