in

Retour sur la Lune : une nouvelle étape importante pour la NASA dans le projet Artemis !

Crédits : NASA

Il y a quelques mois, l’administration Trump demandait à la NASA de mettre tout en œuvre pour retourner sur la Lune en 2024. Alors que ce projet baptisé Artemis semble avancer avec toutefois un certain retard, une étape importante est sur le point d’être franchie. En effet, l’Agence spatiale américaine a demandé aux acteurs de l’aérospatial de lui présenter des projets d’alunisseur !

Le projet Artemis

En 2024, deux astronautes – dont une femme – poseront le pied sur la Lune pour une durée de plus de six jours. En mai 2019, nous évoquions le calendrier de la mission Artemis présenté par Jim Bridenstine, le patron de la NASA. Cette même mission sera déclinée en trois grandes étapes. Il y aura tout d’abord Artemis 1, une mission non habitée autour de la Lune prévue pour 2020. Viendront ensuite les missions Artemis 2 et Artemis 3. La première sera une mission habitée en orbite autour de la lune (probablement en 2022), tandis que la seconde amènera les astronautes à se poser sur le sol lunaire, deux ans plus tard.

Fabriquée par Lockheed Martin, la capsule équipage Orion a terminé sa phrase d’assemblage il y a quelques jours. Plusieurs tests environnementaux seront pratiqués dans les prochains mois, et devraient faire partie des premières étapes de la mission Artemis. Cependant, la mission semble accuser un certain retard puisque les délais de construction du lanceur lourd SLS ne semblent pas être respectés.

La NASA désire un nouvel alunisseur pour la mission Artemis. L’image montre l’engin utilisé lors de la mission Apollo 16
Crédits : Wikipedia

Solliciter l’aérospatiale pour l’alunisseur

Dans un communiqué publié par la NASA le 22 juillet 2019 – jour du 50e anniversaire de la mission Apollo 11 -, les acteurs de l’aérospatial ont été sollicités. L’agence désire que ces sociétés lui présentent des projets d’alunisseur, l’engin qui permettra aux deux astronautes de se poser sur la Lune. En mai, la NASA avait déjà sélectionné plus d’une dizaine de sociétés telles que Lockheed Martin, Boeing ou encore Northrop Grumman. SpaceX est également de la partie, tout comme Blue Origin, qui a d’ores et déjà présenté son projet.

L’Agence spatiale américaine a donc publié un document détaillé contenant de nombreux prérequis concernant le futur alunisseur. Il est par exemple question des combinaisons spatiales, de l’électronique embarquée ou encore des communications. Alors que n’importe quelle société pourra proposer son projet, la NASA se prononcera dans quelques mois après avoir examiné toutes les offres.

Source

Articles liés :

La NASA enverra du matériel sur la Lune dès 2020

Thomas Pesquet veut aller sur la Lune, avec les Américains ?

NASA : le budget pour retourner sur la Lune en 2024 interroge !