in

Une espèce rare de requin s’est récemment échouée aux Philippines

requin mégamouth
Un requin mégamouth comme celui-ci s’est échoué sur une plage des Philippines. Crédits : Dr Glenn Moore via iNaturalist (CC BY-NC)

Ce requin mégamouth retrouvé échoué aux Philippines est la première femelle pleine jamais identifiée chez cette espèce rare. Que sait-on de cet animal ?

Une grande gueule

Le requin mégamouth (Megachasma pelagios) est une espèce de requin très rare et peu connue. Le poisson appartient à la famille des Megachasmidae qui ne comprend que cette espèce unique.

Découvert relativement récemment, en 1976, au large d’Hawaï, lorsqu’un spécimen a été accidentellement capturé dans les filets d’un navire de recherche, le requin mégamouth tire son nom de sa grande bouche qui peut s’étendre considérablement. Sa taille moyenne est d’environ 5 à 6 mètres, bien que des individus plus grands aient été signalés.

On sait peu de choses sur la biologie de cet animal en raison de sa rareté et de la difficulté d’étudier cette espèce. Nous savons simplement qu’il se nourrit principalement de plancton et de petits poissons, utilisant sa grande bouche pour filtrer l’eau et capturer sa nourriture. Les requins mégamouth sont également généralement considérés comme des créatures de profondeur, mais on en sait peu sur leurs habitudes de migration ou leur aire de répartition exacte.

En raison de sa rareté et de la difficulté d’étudier cette espèce, le statut de conservation exact de ce poisson est difficile à déterminer. Et pour cause, depuis la découverte initiale en 1976, seulement quelques dizaines de spécimens ont été observés ou capturés, d’où l’intérêt de cette nouvelle découverte malheureuse.

Une femelle pleine

Un spécimen s’est récemment échoué dans la région de Dipaculao, Aurora aux Philippines, marquant le tout premier signalement d’un individu de cette espèce pleine. La découverte, faite le 14 novembre, a en effet révélé que le requin (une femelle mesurant 5,6 mètres de long) était accompagné d’un jeune requin mort à côté d’elle, tandis que six autres bébés étaient encore à l’intérieur de son corps. Les sept petits mesuraient entre 165 et 183,5 centimètres de long.

requin mégamouth
Les six petits retrouvés à l’intérieur du ventre de la mère. Crédits : National Museum of the Philippines

Bien que les circonstances exactes de l’échouage et de la mort restent inconnues, AA Yaptinchay, du Marine Wildlife Watch des Philippines, a indiqué que la mère ne présentait aucun signe de blessure causée par des bateaux ou du matériel de pêche. Cependant, nous savons que les requins expulsent généralement leurs petits ou leurs œufs lorsqu’ils sont capturés ou échoués à cause du stress, ce qui pourrait expliquer pourquoi l’un des petits gisait sur le sable.

La découverte confirme également au moins une chose : ces requins sont ovovivipares. Autrement dit, leurs œufs se développent à l’intérieur du corps de la mère et elle donne naissance à des petits vivants.

Aussi malheureuse que soit la mort de ces requins, on espère que les autopsies fourniront plus d’informations sur la physiologie et le mode de vie de cette espèce de poisson insaisissable.