Reprise d’un smartphone : comment cela fonctionne-t-il ?

vieux smartphones téléphones mobiles reconditionnement réparation reprise écran cassé
Crédits : Aryfahmed/iStock

Dans notre ère numérique en constante évolution, chaque nouvelle génération de smartphone semble rendre nos anciens téléphones toujours plus obsolètes du jour au lendemain. Que ce soit pour bénéficier de ces nouvelles technologies toujours plus perfectionnées ou par besoin, l’on peut aujourd’hui se retrouver à changer de téléphone portable plus fréquemment que par le passé. Toutefois, ces nouvelles habitudes de consommation soulèvent la question cruciale de la gestion responsable des appareils électroniques en fin de vie. En effet, que se passe-t-il pour les anciens smartphones qui croupissent au fond de nos tiroirs ? Si certains décident de les revendre d’occasion à un particulier, de les faire recycler ou de les donner à une organisation caritative, la plupart préféreront opter pour la reprise de smartphone. Explications.

Les enjeux de la reprise de smartphone

En plus de créer de l’emploi et de permettre aux consommateurs d’empocher un peu d’argent grâce à leur vieux téléphone, la reprise a avant tout un enjeu environnemental. En effet, cela permet non seulement de réduire la production de déchets électroniques, mais aussi de donner une seconde vie à un outil qui prendrait autrement des centaines d’années à se décomposer.

Notons par ailleurs que ces matériels usagés contiennent entre 40 à 60 % de métaux (cuivre, lithium, nickel, cobalt…). Ainsi, produire de nouveaux mobiles sous-entend l’extraction de ces matières premières en utilisant des procédés d’extraction coûteux en eau et en énergie, mais aussi très polluants pour l’atmosphère à cause de la libération d’oxydes de soufre et d’azote ou de particules fines. Cette extraction de matières premières peut en outre mettre sous pression les habitats naturels où elles se trouvent. À tout cela s’ajoutent évidemment les dangers que représentent la conception et la fabrication énergivores et polluantes de tout nouvel appareil que l’on peut éviter en revendant son ancien téléphone. Si vous voulez éviter à un mobile de faire l’équivalent de quatre fois le tour de la terre de sa conception à sa commercialisation, la reprise est la solution idéale.

vieux téléphone portable ancêtre du smartphone
Crédits : Didgeman/Pixabay

Des tarifs très variables d’un site à un autre

Comme le montrent des plateformes comme vendremonmobile.com, qui compare les tarifs de différents acheteurs professionnels et sites de reprise pour vous permettre d’obtenir un rachat au meilleur prix, les coûts du rachat peuvent varier très fortement. En effet, le consommateur aura naturellement tendance à graviter autour des sites de marque (Samsung, Apple, Huawei, Google, Nokia, etc.) ou des magasins auprès desquels ils ont réalisé l’achat pour s’informer sur une potentielle reprise ou une réduction sur le prix d’un nouvel appareil. Cependant, les prix de reprise alléchants annoncés par ces enseignes peuvent fondre comme neige au soleil s’il ne s’agit pas d’un appareil récent, si sa mémoire est limitée ou si l’appareil présente des dommages même minimes (rayures superficielles, faiblesse de la batterie, etc.).

Pour ne pas brader votre iPhone, il ne faut donc pas hésiter à faire un comparatif avant de s’engager dans les démarches. D’ailleurs, concrètement, comment la reprise de smartphone fonctionne-t-elle ?

vieux téléphones mobiles reconditionnement réparation de smartphone reprise
Crédits :Karen Poghosyan/iStock

Un rachat par étapes

Les modalités et conditions de reprise dépendent d’un site à un autre. Généralement, il faut avant tout renseigner un formulaire et parfois y ajouter des photos du téléphone portable. Cela vous permettra d’obtenir une estimation prix de reprise. Suite à cela, vous pourrez obtenir gratuitement un bon d’envoi à imprimer et emballer vous-même l’appareil. Il arrive aussi que vous puissiez demander un kit prépayé d’envoi ou vous déplacer vers une enseigne partenaire pour le déposer. Assurez-vous de supprimer toutes vos données personnelles avant l’envoi et de bien le déconnecter de votre iCloud et compte Google.

Votre téléphone mobile pourra alors subir une batterie de tests avant que l’on vous donne le prix de reprise définitif, parfois revu à la baisse si le produit ne correspond pas à la déclaration d’état initiale. C’est pour cela qu’il ne faut pas hésiter à se montrer honnête et exhaustif lorsque l’on remplit les formulaires de diagnostic avant le rachat. Si vous acceptez de conclure la vente, vous recevrez la somme sur votre compte en quelques jours. Sinon, on vous renverra votre téléphone (généralement, les frais de renvoi sont à votre charge). Une fois le téléphone vendu, un reconditionnement minutieux permettra sa remise sur le marché, prêt pour un achat en seconde main.

Il s’agit finalement d’un geste que chaque consommateur peut envisager à son échelle non seulement pour lutter contre la pollution électronique, mais aussi contre l’obsolescence programmée. En effet, nombre d’appareils sont réparables et fonctionnent normalement après leur reconditionnement. La reprise permet donc d’éviter le recyclage abusif d’appareils pouvant avoir une seconde vie après le rachat et qui ont encore de la valeur. En attendant, les Français en conserveraient environ 100 millions dans leurs tiroirs qui n’attendent qu’une chose : être repris, puis reconditionnés.