in ,

Ces chercheurs désirent rendre la vue à un singe aveugle à l’aide d’un implant neuronal

Crédits : Sensor-Tech Lab / Facebook

En Russie, des scientifiques ont implanté une puce neuronale dans le cerveau d’un babouin. Ces recherches entrent dans le cadre du programme ELVIS, dont le but est à terme de redonner la vue aux personnes aveugles.

Un programme très prometteur

Actuellement, les implants cérébraux secouent le monde scientifique. En décembre 2021, Elon Musk a par exemple déclaré que Neuralink allait procéder aux premières implantations chez les humains dès 2022. Rappelons que ce projet vise à rendre effectives des interfaces cerveau-machine sans fil, permettant notamment de contrôler des ordinateurs, des drones et autres prothèses. Cela permettra également de traiter des troubles cérébraux tels que la maladie de Parkinson.

Sur Facebook le 25 janvier 2022, le Sensor-Tech Lab basé en Russie a quant à lui publié un article et une série de photos. D’après cette publication, des neurochirurgiens et des médecins ont implanté avec succès une puce neuronale dans le cerveau d’un babouin aveugle avec l’objectif de lui permettre de voir. Ces recherches font partie du programme ELVIS (ELectronic VISion), dont le but est de donner la vue aux humains aveugles de naissance ou à ceux l’ayant perdue.

Si le programme était réellement appliqué, les bénéficiaires devraient remplir deux conditions : avoir un âge compris entre 24 et 65 ans et un cerveau en pleine possession de ses capacités cognitives.

Des essais sur les humains en 2024

L’implant en question se trouve dans l’encéphale et à l’aide d’une caméra, ce dernier devrait pouvoir lire et transférer sous forme d’ondes les contours des objets vers le cerveau au moyen d’un capteur. Autrement dit, cela permet un recouvrement partiel de la vue. Néanmoins, les scientifiques désirent progressivement s’approcher d’une qualité digne de celle des voyants. Comme le montre le schéma ci-après, la caméra capturant les images se trouve sur la tête, fixée au moyen d’un bandeau amovible.

implant elvis
Crédits : site officiel du programme ELVIS

Si l’opération sur le babouin est déjà un succès en soi, les scientifiques russes prévoient à présent une dizaine de tests supplémentaires, principalement pour vérifier si l’animal se montre ou non capable d’identifier des formes géométriques. Il devra donc faire entrer des objets de différentes formes dans des espaces compatibles, un peu comme le jeu pour les enfants. Pour les scientifiques, il s’agit du principal moyen de savoir comment l’implant neuronal va s’adapter au cerveau du babouin.

Si ces premiers tests sont un succès, les essais cliniques sur les humains devraient débuter en 2024. La Russie soutiendra ensuite une mise sur le marché pour le grand public d’ici 2030. Enfin, le dispositif devrait coûter environ 70 000 dollars, mais le gouvernement russe prévoit déjà des aides financières.