in

Selon les spécialistes, il ne faudrait surtout pas relâcher une araignée hors de chez soi : pourquoi ?

araignée capturée verre relâcher
©Katylaveckphotography/iStock

Selon les spécialistes des arachnides, il serait préférable de conserver une araignée chez soi plutôt que de la relâcher dans son jardin. Pourquoi ?

La question de savoir s’il faut ou non relâcher une araignée à l’extérieur de sa maison est sujette à débat parmi les experts. Les opinions varient en effet selon plusieurs facteurs tels que l’espèce de l’araignée, l’environnement local et autres circonstances spécifiques. Mais de manière générale, il serait plutôt recommandé de ne pas relâcher à l’extérieur les araignées investissant votre espace intérieur. Et encore moins de les écraser…

L’araignée, une régulatrice d’insectes nuisibles

Certains experts des arachnides soutiennent qu’il est préférable de garder les araignées à l’intérieur de sa maison, car elles peuvent jouer un rôle important dans la régulation des insectes nuisibles. Les araignées pourraient notamment aider à lutter naturellement contre les moustiques.

Mais cette affirmation ne s’applique pas à toutes les araignées. Les espèces indigènes, ayant évolué pour la vie en extérieur, s’épanouiront en effet davantage dans un jardin que dans une maison, où elles trouveront une plus grande variété de proies et participeront à l’écosystème local. Avant de relâcher votre petite arachnide sur votre terrain, mieux vaut donc vous assurer de son espèce…

araignée maison petite taille intérieur
©Carlos Gonzalez Moyo/iStock

Pourquoi il vaut mieux éviter de relâcher une araignée hors de chez soi

Il est généralement recommandé de ne pas relâcher dans votre jardin les araignées qui investissent les murs et recoins de votre maison. À condition qu’il s’agisse d’une espèce migrante, ce qui est plutôt courant. Voici quelques points à considérer avant de vous décider :

  • Les araignées jouent un rôle important pour l’équilibre des écosystèmes locaux. Ces petites bêtes se nourrissent en effet d’insectes « nuisibles » tels que les moustiques, les mouches et autres parasites.
  • Les araignées qui vivent à l’intérieur se sont souvent adaptées à cet environnement spécifique. Elles y ont en effet trouvé des sources de nourriture et un refuge approprié.
  • Invasion d’autres araignées : si vous relâchez une araignée à l’extérieur, elle pourrait entrer en compétition avec des espèces d’araignées indigènes déjà présentes, pouvant entraîner des conflits territoriaux, des perturbations dans la chaîne alimentaire et, potentiellement, la propagation d’espèces invasives.
  • L’extérieur peut être un environnement dangereux pour certaines araignées domestiques. Les espèces migrantes peuvent en effet être exposées aux prédateurs naturels, aux conditions météorologiques défavorables, aux pesticides et autres dangers.

Comment faire la différence entre une espèce d’araignée migrante et une espèce indigène ?

Voici quelques points à prendre en compte pour distinguer une espèce d’araignée migrante et une espèce indigène :

  • Étude des espèces locales : renseignez-vous sur les espèces d’araignées indigènes de votre région en consultant des guides d’identification ou en contactant des experts en entomologie ou en biologie de la conservation. La répartition géographique d’une araignée peut être un élément clé pour distinguer les deux espèces.
  • Habitat et distribution : les araignées indigènes ont souvent des habitats spécifiques et une répartition géographique limitée. Si vous trouvez une araignée dans un environnement inhabituel pour son espèce, il est possible qu’elle soit migrante.
  • Facteurs saisonniers : certaines espèces d’araignées peuvent avoir des comportements migratoires saisonniers. Par exemple, les araignées-loups de la famille des Lycosidae peuvent effectuer des déplacements collectifs à certaines périodes de l’année. Si vous remarquez un afflux soudain d’araignées dans votre région à une saison particulière, cela pourrait indiquer un comportement migratoire.
araignée mur plafond toile insecte
©Joshua Dempsey/iStock

Comme procéder pour se débarrasser des araignées sans leur porter préjudice ?

Aussi concernés que l’on soit par les créatures de la nature, nous ne sommes pas tous prêts à voir notre maison se transformer en repaire pour araignées… Comment donc procéder pour se débarrasser des arachnides qui investissent nos murs et plafonds sans leur faire de mal ?

S’il s’agit d’une espèce d’araignée « migrante » (donc non indigène), peu apte à survivre à l’extérieur, il est préférable de la déplacer vers une autre partie de la maison où sa présence ne dérangera personne (garage, cave, etc.). Vous pourrez aussi décider de combler les fissures de vos murs pour que les araignées ne rentrent plus chez vous, et trouvent un autre abri dans les environs.

Phobique des araignées ? Pourquoi ne pas oser la thérapie pour enfin cohabiter en paix ? Combattre l’arachnophobie, c’est possible !

Si vous vous êtes assuré que l’espèce d’araignée qui a investi votre espace intérieur est indigène, vous pourrez alors la relâcher à l’extérieur en prenant le soin de la capturer délicatement sur une feuille de papier ou dans un récipient adapté. Ne relâchez surtout pas l’araignée dans la rue, mais laissez-la évoluer proche de votre maison pour éviter de perturber l’écosystème local tout en lui permettant de trouver un nouvel abri plus facilement.

araignée capturée verre relâcher
©Katylaveckphotography/iStock

Les arachnides vous passionnent ? Découvrez pourquoi certaines araignées mangent leurs toiles.