in ,

L’eau de pluie peut être récupérée, mais est-elle vraiment potable ?

Crédits : Pixabay

Si la récupération de l’eau de pluie est une solution économique et écologique, tout n’est pas permis pour autant. Effectivement, il existe une réglementation très précise dans notre pays dictant les interdictions, les obligations et les conditions d’utilisation de l’eau de pluie.

Une législation très précise

Qu’on se le dise, récupérer l’eau de pluie est une excellente idée. En effet, chaque geste permettant d’éviter le gaspillage de l’eau est le bienvenu. Le fait est que récupérer l’eau provenant des précipitations est à la fois un geste pour la planète, tout en étant synonyme d’économie au niveau du porte-monnaie. Néanmoins, et ce, pour des raisons sanitaires, cette récupération ne se fait pas de n’importe quelle façon.

L’arrêté du 21 août 2008 relatif à la récupération des eaux de pluie et à leur usage à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments est très clair sur le sujet. L’eau de pluie ne peut faire l’objet d’une utilisation pour l’alimentation. Par conséquent, il ne faut ni la boire ni s’en servir pour cuisiner ou encore faire sa vaisselle et nettoyer ses légumes.

récupération eau de pluie
Crédits : pixinoo / iStock

Quelles utilisations pour l’eau de pluie ?

Mais pourquoi est-il interdit d’utiliser cette eau dans un cadre alimentaire ? En réalité, les autorités jugent tout simplement qu’elle comporte des risques pour la santé. À partir du moment où l’eau de pluie ruisselle sur le toit des bâtiments, il y a des risques de potentielle contamination chimique. Lors de son stockage dans la cuve (ou réservoir), une contamination par des bactéries et autres parasites peut aussi éventuellement survenir.

Par ailleurs, l’eau de pluie contient une quantité non négligeable de dioxyde de carbone (CO2), rendant cette dernière acide. Citons également la présence d’oxydes d’azotes (NOₓ) et de dioxydes de soufre (SO₂) provenant de la combustion des énergies fossiles. Même en ajoutant à l’eau un désinfectant ou si on la fait bouillir, l’eau n’est toujours pas potable. En effet, certaines bactéries et autres parasites peuvent résister à ce type de traitement.

En réalité, le seul moyen de régler le problème est d’utiliser un réservoir équipé d’un dispositif spécifique ayant la capacité de rendre l’eau potable. Le cas échéant, l’utilisation de l’eau de pluie se limite à l’arrosage des plantes (fleurs, fruits et légumes, etc.), de la pelouse, de l’alimentation de la chasse d’eau ou encore au nettoyage des sols et de la voiture et au remplissage de la piscine. Sous certaines conditions, le linge peut également être concerné par un nettoyage à l’eau de pluie.