in

Reconstruire la cornée à l’aide d’une dent, l’incroyable opération réalisée sur deux patients

Crédits : Shanon / Pixabay

L’ostéo -odonto-kératoprothèse, vous connaissez? C’est le nom d’une intervention chirurgicale rare et complexe qui consiste à reconstruire la cornée à partir d’une dent. Il y a quelques jours, deux patients souffrant de cécité cornéenne bilatérale ont été opérés avec succès par le CHU de Marseille. Une vraie prouesse chirurgicale.

Deux équipes hospitalo-universitaires du CHU de Marseille ont réussi l’exploit d’opérer avec succès deux patients atteints de cécité cornéenne bilatérale. Si cette chirurgie de l’extrême est connue depuis les années 1970, les progrès de la microchirurgie en ophtalmologie ont nettement amélioré les résultats de ce type d’intervention. D’ailleurs, deux autres interventions sont d’ores et déjà programmées dans les prochains mois.

Effectuer une reconstruction de la cornée à l’aide d’une dent, comment ça marche ? Une ostéo -odonto-kératoprothèse est une prothèse mixte os-dent-plexiglas. Avec cette technique, le tissu dentaire du patient soutient une prothèse artificielle oculaire, à savoir un cylindre en plexiglas faisant office de lentille à focale fixe. Cette prothèse permet à la lumière d’atteindre la rétine et de rendre la vue. Une technique qui vise notamment à rétablir en partie l’acuité visuelle de patients ayant perdu la vue suite à de graves brûlures oculaires.

guide-vue.fr
guide-vue.fr

Une dent prélevée (généralement une canine) est préparée de façon à obtenir un côté plat dans lequel est insérée la lentille en plexiglas. C’est alors que cette étrange prothèse cornéenne est mise « en culture » dans la joue des patients pendant environ six mois, de quoi favoriser la fibrose, un processus de transformation des tissus dentaires en tissus fibreux à même d’être utilisés pour l’œil. La prothèse est ensuite extraite de son emplacement provisoire et l’œil est préparé pour la recevoir

Pratiquée sur trois patients, l’opération aura échouée sur l’un d’eux, mais aura tout de même permis aux deux autres de passer de la seule perception de la lumière à une acuité visuelle de 1/10ème. Un réel progrès pour ces personnes presque aveugles avant l’intervention.

 Source : S & A