in ,

Nous pourrions explorer d’autres mondes grâce à la réalité virtuelle

Crédits : iStock

Les scientifiques ont récemment découvert plusieurs exoplanètes ayant des caractéristiques qui pourraient être favorables à la vie. Néanmoins, l’exploration de ces contrées est considérée comme potentiellement dangereuse. Un chercheur a eu une idée surprenante : associer un robot et la réalité virtuelle afin d’explorer ces planètes.

Bien que la réalité virtuelle soit boostée par le jeu vidéo, son potentiel est scientifiquement reconnu, par exemple en médecine. Quant à l’exploration spatiale, celle-ci fascine toujours autant comme le montre l’expérience permettant de s’immerger dans le quotidien de l’astronaute français Thomas Presquet.

Et si la réalité virtuelle servait désormais à explorer des mondes encore inconnus ? C’est en tout cas l’idée de Dan Lester, un scientifique américain travaillant pour le cabinet Exinetics. Ses recherches ont fait l’objet d’une publication dans la revue Science Robotics le 21 juin 2017.

Il faut savoir que les planètes de notre système sont, peut-être à l’exception de Mars, très hostiles à l’homme. Dans le cas de Mars, la simplicité n’est pas non plus au rendez-vous puisqu’il est nécessaire d’avoir un équipement adéquat ainsi qu’une base sur place afin que l’homme puisse y poser le pied sans courir un énorme danger.

Selon le chercheur, l’exploration spatiale devrait fatalement amener les humains à visiter des planètes se situant en dehors de notre système solaire. Il s’agit donc d’explorer des exoplanètes où la vie se serait peut-être développée, mais ce genre d’expédition relève du défi. Avant d’envoyer qui que ce soit dans de telles zones, il est essentiel de connaître les caractéristiques de ces planètes telles que la gravité, l’atmosphère ou encore s’il y a de l’eau ou de la vie.

Il s’avère que du fait de la grande distance de ces exoplanètes, les informations mettent beaucoup de temps à parvenir jusqu’à la Terre. C’est ici que l’idée de Dan Lester prend forme : un astronaute installé dans on vaisseau placé en orbite autour de l’exoplanète à visiter, commande un robot à distance faisant office d’éclaireur.

Le temps de latence au niveau des communications serait alors réduit, l’exploration pourrait se faire tout aussi bien et surtout en sécurité dans le cas où la planète serait vraiment dangereuse.

Sources : Réalité VirtuelleFredZone

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.