in

Réalité virtuelle : le premier « patient hologramme » vient d’être opéré

Crédits : Université de Cambridge

Au Royaume-Uni, des médecins universitaires ont pour la toute première fois réalisé une opération sur un hologramme au moyen d’un casque de réalité virtuelle. Le logiciel est assez évolué. Il est en effet capable d’adapter la réponse du patient ou encore d’ajouter des complications à l’opération. Pour les médecins à l’origine du projet, la prochaine étape sera d’étoffer le contenu de l’application et d’étendre son utilisation à d’autres facultés de médecine.

Une application plutôt réaliste

En 2016, une opération chirurgicale a été diffusée en direct en réalité virtuelle (RV). En 2020, des chirurgiens ont mené une opération à 15 km de distance grâce à la 5G et des lunettes de réalité virtuelle. Néanmoins, un communiqué de l’Université de Cambridge (Royaume-Uni) détaille quant à lui une tout autre expérience : l’opération en VR d’un « patient hologramme ». Le logiciel se destine aux apprentis médecins qui doivent ici porter un casque VR et opérer le patient virtuel à l’aide d’outils également virtuels. Un médecin chevronné a toutefois accompagné les apprenants afin de superviser l’opération et corriger les éventuelles erreurs commises.

Les médecins ont utilisé une application baptisée HoloScenario. L’objectif ? Recréer un environnement médical réaliste au sein duquel il faut prendre des décisions en temps réel afin de soigner le patient. Or, le logiciel en question est effectivement très réaliste, car il est capable d’adapter la réponse du patient aux actes des médecins et d’ajouter des complications comme cela peut être le cas lors d’une opération réelle.

hologramme VR medecine 2
Cette technologie offre un environnement médical réaliste dans lequel les médecins doivent prendre des décisions en temps réel. Crédits : capture YouTube / CUHNHS

Une application pour l’instant encore assez limitée

Pour l’instant, l’application HoloScenario se réserve seulement aux soins des urgences ainsi qu’à différentes affections respiratoires telles que l’asthme, l’embolie pulmonaire et la pneumonie. Néanmoins, les créateurs du logiciel travaillent actuellement sur d’autres modules concernant d’autres disciplines médicales : la cardiologie et la neurologie. L’Université de Cambridge, qui est à l’origine de cette initiative, désire étendre l’utilisation du dispositif à d’autres facultés de médecine. L’objectif est de développer des formations à distance et d’assurer des cours de médecine.

En avril 2022, nous évoquions une autre plateforme médicale en VR, cette fois destinée à l’entraînement des médecins vétérinaires. À terme, l’application Osso VR a pour vocation de mettre à disposition des vétérinaires un catalogue complet de procédures vétérinaires. À son tour, l’application HoloScenario bénéficiera peut-être également un jour d’un catalogue complet.

L’opération sur le « patient hologramme » a fait l’objet d’une brève vidéo de présentation :