in

Réalité virtuelle : une plateforme dédiée à l’entraînement des vétérinaires

Crédits : capture vidéo / Osso VR

Une toute nouvelle plateforme d’entraînement à la chirurgie en réalité virtuelle a récemment fait son apparition. Celle-ci ne concerne pas les chirurgiens traditionnels, mais les vétérinaires. Or, jusqu’à aujourd’hui, cette profession ne bénéficiait aucunement d’un tel moyen de se perfectionner.

Une grande première pour les vétérinaires

Depuis quelques années déjà, les chirurgiens traditionnels peuvent s’entraîner à l’aide d’applications de réalité virtuelle (RV) élaborées notamment par les start-up Osso VR et FundamentalVR. Or, selon une étude de 2019, les étudiants en chirurgie apprendraient deux fois mieux avec la VR. Les apprentis retiendraient ainsi mieux les informations et gagneraient en rapidité. Toutefois, l’étude en question n’a pas été validée par des pairs, notamment en raison du faible échantillon d’étudiants ayant participé.

Comme l’explique UploadVR dans un article du 5 avril 2022, les vétérinaires ont désormais eux aussi leur propre application de réalité virtuelle. Conçue par Osso VR, elle concerne également la chirurgie et se destine à l’entraînement des stagiaires vétérinaires. Or, la plateforme nommée RoVR est la première du genre à équiper la profession. La start-up promet un niveau de réalité exceptionnel au niveau des détails anatomiques et de l’environnement chirurgical incluant le patient ainsi que les instruments.

réalité virtuelle vétérinaire 2
Les vétérinaires ont désormais leur plateforme d’entraînement RV. Crédits : capture vidéo / Osso VR

Un seul module d’entraînement pour l’instant

En partenariat avec les sociétés Orthomed et Infiniti Medical, Osso VR a pour ambition de mettre à disposition des vétérinaires un catalogue complet de procédures vétérinaires. Toutefois, l’application n’en est pour l’heure qu’à ses débuts. Aussi, pour l’instant, seule la réparation du ligament croisé est disponible. Le premier module donne la possibilité aux stagiaires de réparer les déchirures des ligaments croisés chez le chien et, bien entendu, de répéter l’opération de manière illimitée. À l’avenir, le catalogue devrait d’étoffer en intégrant progressivement davantage de procédures et d’autres animaux à soigner en virtuel.

« En utilisant cette technologie, les vétérinaires peuvent effectuer la chirurgie à plusieurs reprises afin de gagner de la mémoire musculaire et gagner en performance, en connaissance et en confiance au niveau de cette procédure », peut-on lire sur le site de l’application RoVR.

Enfin, le PDG et cofondateur d’Osso VR Justin Barad se dit heureux que cette technologie d’entraînement en réalité virtuelle ait fait l’objet d’une extension pour les vétérinaires. La start-up poursuit ainsi ses efforts pour s’installer encore un peu plus en tant que référence dans le domaine de la formation médicale en réalité virtuelle. D’ailleurs, la société a récemment levé la somme de 66 millions de dollars afin de soutenir le développement de ses futurs projets.