in

Réalité virtuelle : ce simulateur de mouvements rencontre déjà un énorme succès !

Crédits : Yaw VR / Kickstarter

Il y a trois ans, une startup hongroise avait présenté son premier simulateur de mouvement. L’objectif ? Permettre aux utilisateurs de vivre une expérience de réalité virtuelle plus riche. Récemment, la société a lancé une campagne de financement participatif ayant largement dépassé les objectifs fixés.

Une campagne au succès retentissant

De nombreuses sociétés fabriquent du matériel afin de compléter les habituels casques VR. Leur but est d’améliorer l’expérience utilisateur. Citons par exemple les concepts Ekto One et Teslasuit Glove, qui sont respectivement des bottes robotiques et des gants permettant une meilleure immersion dans la réalité virtuelle. En 2018, la start-up hongroise Yaw VR présentait son premier simulateur de mouvement. Selon les créateurs, il est question d’une solution capable d’améliorer la sensation d’immersion dans le cas des expériences virtuelles nécessitant un utilisateur en position assise.

Il y a peu, Yaw VR a lancé une campagne de financement participatif sur la plateforme Kickstarter. Alors que celle-ci se termine dans 28 jours, la start-up a déjà récolté plus de 1,3 million de dollars, alors que l’objectif initial était de seulement 100 000 dollars. Par ailleurs, cette campagne concerne le Yaw2, qui n’est autre que la seconde version du prototype présenté en 2018.

Entre sa première présentation et sa récente campagne de crowdfunding, Yaw VR a donc apporté quelques changements. Auparavant, le simulateur avait la forme d’un demi-dôme, mais désormais, celui-ci est plus spacieux et affiche un design beaucoup plus professionnel. Ce Yaw2 s’adressant aux férus de jeux vidéos peut également faire office de chaise de bureau ou de relaxation.

simulateur mouvements VR Yaw
Crédits : Yaw VR / Kickstarter

Un simulateur décliné en trois versions

Un des arguments des créateurs est la résolution d’un problème récurent en matière de réalité virtuelle : le motion sickness. Il s’agit d’ailleurs du plus grand défaut de cette technologie depuis ses débuts. Il est question d’une cinétose, c’est-à-dire un mal des transports générant chez les utilisateurs une sensation de nausée.

Par ailleurs, il faut savoir que le support peut pivoter jusqu’à 40° pour le roulis et jusqu’à 70° en ce qui concerne les mouvements de tangage. Évoquons également un module en option – le Yaw Plateform – permettant une rotation à 360°. De plus, le simulateur se décline en trois versions : standard, Pro et Pro Arcade.

Enfin, le Yaw2 est compatible avec la plupart des casques VR du marché comme le Valve Index, l’Oculus Rift, le HTC Vive mais aussi le PlayStation VR et le Windows Mixed Reality. En fonction du modèle, le prix de départ se situera entre 1 490 et 2 020 dollars.