in

La réalité mixte incarne-t-elle le futur ?

Crédits : Pixabay

Un spécialiste français des réalités augmentée, virtuelle et mixte a donné son avis concernant les contraintes de ces technologies et les perspectives qui leur sont associées.

Le magazine Numérama a rencontré l’expert Christophe Renaudineau à l’occasion du Web2Day, un festival dédié aux technologies qui s’est déroulé à Nantes du 7 au 9 juin 2017. L’intéressé est également directeur de la technologie pour la startup Bloc in bloc et il est formel : l’avenir se trouve du côté de la réalité mixte, mais pas forcement de son support actuel principal, à savoir le casque HoloLens de Microsoft.

Christophe Renaudineau revient sur le constat que font certains experts concernant un échec prématuré de la réalité virtuelle soutenue depuis le départ largement par l’industrie du jeu vidéo. La contrainte physique située au niveau de l’oreille interne, occasionnant une fatigue oculaire et des nausées est néanmoins mise en exergue et c’est pourquoi le jeu vidéo va petit à petit se retirer et miser sur une autre technologie, ce qui freinera le développement de la réalité virtuelle. En revanche, les débouchés en termes de B2B (business to business) perdureront.

L’expert estime qu’aucun casque ne pourra régler les soucis de nausées causés par l’utilisation de ce type d’appareil et que le seul remède est serait la prise de médicaments, une idée qui serait difficile à faire accepter à l’ensemble du public. Christophe Renaudineau indique alors que l’avenir ne se joue pas au niveau de la réalité virtuelle, ni même de la réalité augmentée, mais plutôt un mélange des deux.

« Tout va converger vers la réalité augmentée mixte », indique l’intéressé.

Il s’agit de fortement réduire la frontière entre le réel et le virtuel en associant les deux procédés, c’est-à-dire au niveau de l’ensemble de l’environnement à la fois en ce qui concerne des points géolocalisés et des modèles 3D se superposant sur des marqueurs. La réalité mixte permet également d’avoir les mains libres et d’interagir avec trois interfaces que sont la voix, la gestuelle ainsi que la vue.

Enfin, Christophe Renaudineau pense qu’Apple rejoindra Microsoft sur le marché par le biais d’un dépôt de brevet datant du début de l’année 2017. Pour lui, la démocratisation de la réalité mixte devra passer par des prix plus abordables pour le public, soit en dessous de 1000 euros contre 3000 actuellement. Cela devrait se produire dans 3 ou 4 ans selon l’expert. Là encore, le jeu vidéo devrait être le plus gros moteur du développement de cette technologie.

Sources : NuméramaOuest France