in

Le Pentagone rapporte des cas de « grossesses » liées aux OVNIS

Crédits : Wikipédia

Une base de données de rapports du gouvernement américain a récemment été rendue publique. Or, celui-ci fait état de rencontres avec des OVNIS ayant provoqué des « brûlures par rayonnement » chez certains Américains. D’autres personnes auraient également souffert de lésions cérébrales et du système nerveux, là où certaines femmes seraient subitement tombées enceintes.

Le programme avancé d’identification des menaces aérospatiales (AATIP) est programme secret du département américain de la Défense opéré de 2007 à 2012. Ce dernier avait été rendu public en 2017 suite à la démission de l’ancien directeur du programme, Luis Elizondo. À l’époque, ce dernier en avait d’ailleurs profité pour partager plusieurs vidéos d’OVNIS se déplaçant de manière très surprenante.

Peu de temps après la révélation de l’existence de l’AATIP, le tabloïd britannique The Sun avait fait une demande d’accès à tous les documents liés au programme. Il y a quelques jours, la Defense Intelligence Agency (DIA) des États-Unis a finalement honoré la demande en publiant les 1 574 pages de documents liées à ces fameuses rencontres avec des objets volants non identifiés.

Si certaines parties de ces documents ont été « en partie retenues » pour des raisons de confidentialité, la base de données comprend des rapports d’études sur des technologies avancées. Parmi elles figurent des « capes d’invisibilité« , et autres plans d’exploration et de colonisation de l’espace lointain. Ces rapports font également état de plusieurs effets biologiques sur les humains en lien avec ces observations de « systèmes aérospatiaux avancés anormaux« , dont certains peuvent être une « menace aux intérêts des États-Unis« .

ovnis
Crédits : LionFive/Pixabay

Blessures, grossesses, enlèvements

L’un de ces documents, daté de mars 2010 et intitulé Anomalous Acute and Subacute Field Effects on Human and Biological Tissues, décrit 42 cas tirés de dossiers médicaux et 300 cas non publiés. Dans certains, les personnes impliquées auraient souffert des brûlures ou d’autres maladies liées au rayonnement électromagnétique. Certaines d’entre elles auraient été infligées par des systèmes de propulsion. Le rapport souligne également des cas de lésions cérébrales, de lésions nerveuses, de palpitations cardiaques et de maux de tête liés à des rencontres avec des véhicules non identifiés.

Enfin, le rapport comprend également une liste d’effets biologiques présumés liés à d’autres observations réalisées entre 1873 et 1994. Ces derniers ont été compilés par le Mutual UFO Network (MUFON), un groupe civil à but non lucratif qui étudie les observations d’OVNIS rapportées. Les effets détaillés incluent notamment des grossesses non expliquées, des enlèvements ainsi que des expériences de télépathie, de téléportation et de lévitation perçues.

Le rapport conclut qu’il existe suffisamment de preuves « pour étayer l’hypothèse selon laquelle certains systèmes avancés sont déjà déployés et opaques à la compréhension totale des États-Unis« . Pour plus de détails, consultez le rapport initial de The Sun (qui n’a pas encore tout publié).