in ,

Un rappeur veut envoyer un satellite dans l’espace pour prouver que la Terre est plate

Crédits : iStock

Le rappeur américain B.o.B est un « platiste ». Il fait donc partie des personnes pensant que nous baignons dans un complot à grande échelle cachant au monde entier que la Terre est en réalité plate. L’intéressé désire récolter des fonds pour envoyer un satellite dont la mission serait de prouver que notre planète est plate.

Depuis longtemps, des gens pensent que la Terre est plate et en 2017, ce courant de pensée est plus que jamais vivant. Depuis un peu plus d’une décennie, les théoriciens de la Terre plate se font entendre de plus en plus, notamment par le biais de la Flat Earth Society basée en Californie, à l’origine créée en 1956.

Des personnalités semblent vouloir soutenir ce mouvement tout de même suivi par des dizaines de milliers de personnes à travers le monde. En début d’année 2017, le basketteur des Cavaliers de Cleveland Kyrie Irving déclarait croire aux théories conspirationnistes stipulant que le système ment au monde entier (en particularité la NASA) à propos de la rotondité de notre planète. Désormais, le rappeur américain B.o.B entre dans la danse et exprime clairement son scepticisme sur l’existence de la fameuse courbure terrestre prouvant que la Terre est ronde.

Modèle de représentation de la Terre entourée par le « grand mur de glace de l’Antarctique »
Crédits : Wikimedia Commons

L’intéressé est allé plutôt loin dans sa démarche puisqu’une opération de financement participatif a été lancée sur la plateforme GoFundMe le 21 septembre 2017 et a abondamment partagé et communiqué à ce propos sur Twitter. Le but de la manœuvre ? Réunir un million de dollars pour envoyer un ou plusieurs satellites afin de montrer au monde entier que la courbure de la Terre n’existe pas.

Au 27 septembre 2017, la cagnotte de la campagne baptisée « Montrez la courbe à B.o.B” atteint péniblement les 3000 dollars, mais le rappeur ne désespère pas le moins du monde comme l’indique la vidéo ci-dessous :

Sources : MashableLes Inrocks