in

Ransomware GrandCrab : les hackers stoppent leur activité après avoir gagné plus de 2 milliards de dollars !

Crédits : Max Pixel

Grace aux efforts des autorités et d’une célèbre société experte en cybersécurité, le business autour du ransomware GrandCrab sévissant depuis 2018 est terminé. Néanmoins, ses créateurs ont décidé de se retirer avec pas moins de 2 milliards de dollars en poche !

Le ransomware GrandCrab appartient au passé

Depuis le début de l’année 2018, le ransomware GrandCrab représente un véritable fléau, ayant privé des milliers d’internautes de leurs données. Comme tous les logiciels malveillants de ce type, le but pour les auteurs est de récupérer une rançon. Celle-ci prend la forme d’une somme d’argent (ou cryptomonnaie) contre le déblocage des données.

Selon un article publié par ZDNet le 17 juin 2019, les créateurs de GrandCrab ont annoncé avoir « pris leur retraite ». De toute manière, ces derniers n’avaient pas vraiment le choix. En effet, les unités de police spécialisées – mais surtout la célèbre société de cybersécurité Bitdefender – étaient sur leur trace depuis le début de l’infection. Il y a peu, Bitdefender est parvenu à déchiffrer le ransomware et ce pour la quatrième et dernière fois ! Par ailleurs, les serveurs de GrandCrab ont été saisis.

Le redoutable ransomware GranCrab a bien été vaincu, mais les hackers sont les grands gagnants
Crédits : @zadewitt sur Twitter/ #gandcrab

Les hackers ont raflé la mise

Le fait est que les hackers russes à l’origine du ransomware se seraient partagé pas moins de 2 milliards de dollars ! Il s’agit d’une véritable fortune amassée grâce à une méthode plutôt fructueuse. Outre les rançons récupérées par les pirates, ceux-ci vendaient également leur programme à d’autres personnes contre un pourcentage sur les futurs gains.

Ainsi, outre le travail de la police et de Bitdefender, la somme totale obtenue par les hackers semble à elle seule justifier cette retraite. Évidemment, la fin du ransomware GrandCrab est une bonne nouvelle, mais la prudence reste de mise. En effet, il n’est pas exclu qu’une version améliorée ou évoluée du logiciel fasse un jour son apparition.

Les ransomwares reviennent régulièrement dans l’actualité. Plusieurs villes américaines ont récemment été touchées par ce type de programme, bloquant littéralement les institutions. Par ailleurs, un ordinateur contenant les six virus les plus redoutables du monde a été vendu par un artiste pour une somme dépassant le million de dollars !

Sources : Slash GearPresse Citron

Articles liés :

Baltimore : le ransomware ciblant la ville est basé sur un outil de la NSA !

La carte mondiale des attaques du logiciel rançonneur WannaCry

Voici Scranos, le malware mutant qui est arrivé en France !

Notez cet article