in

Pourquoi il ne faut plus empiler des pierres lors de vos randonnées aux bermudes

Crédits : Pixabay

Les Bermudes sont un petit territoire britannique d’outre-mer britannique d’un peu plus de 50km² généralement connu pour être un paradis fiscal. Cependant, il s’agit également d’un endroit magnifique où les paysages méritent d’être sauvegardés comme le soulignent les défenseurs de la nature locaux qui implorent les randonneurs d’arrêter les empilages de pierre.

Les touristes et autres randonneurs du monde entier aiment particulièrement pratiquer l’empilage de pierre artistique, également nommé Cairns ou Montjoies. Alors que de plus en plus d’utilisateurs d’Instagram aiment et popularisent cette pratique, selon la BBC, les autorités dont la mission est de protéger les réserves naturelles la qualifient de « vandalisme ».

Pourquoi un tel acharnement sur ce qui est considéré comme de l’art ? Andrew Dobson, président de la Bermuda Audubon Society, a tenu à justifier la demande de stopper tout empilage de pierres à l’avenir :

« Le changement climatique augmente la fréquence et la violence des ouragans dans la région. L’érosion du calcaire blanc de nos littoraux est suffisamment grave comme ça pour ne pas que les humains viennent en plus détacher des morceaux du sol. »

De plus, la pratique aurait malheureusement des conséquences au niveau de la biodiversité en menaçant la végétation, mais également des animaux tels que le lézard des Bermudes ou encore les oiseaux de mer nicheurs.

Au-delà de la demande initiale de stopper la fameuse pratique, une autre association, le Bermuda National Trust, a tenu à rappeler aux touristes quelques fondamentaux par le biais de son président, le Lieutenant-colonel William White :

« « N’emportez rien à part des souvenirs, ne laissez rien à part des empreintes » est un dicton de mise aux Bermudes. La nature prend des milliers d’années à évoluer et nous devons prendre énormément soin de ne pas perturber cette évolution. »

Sources : BBC8e Étage

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.