in

Voici la race de chiens la plus intelligente (ce n’est pas le Border Collie)

chiens
Crédit : Ylanite/Pixabay

Des chercheurs ont récemment soumis plusieurs races de chiens à une batterie de tests afin de déterminer laquelle était la plus efficiente sur le plan cognitif. Les Border Collies, connus pour leur intelligence, ont obtenu de très bons résultats. Cependant, la première place revient à des chiens particulièrement athlétiques. Les détails de l’étude sont publiés dans Scientific Reports.

Treize races analysées

Les capacités cognitives (apprentissage, mémoire, contrôle inhibiteur, résolution de problèmes ou encore cognition sociale) sont des traits importants dans quasiment tous les aspects de la vie animale. Malgré cela, l’héritabilité de ces traits cognitifs est encore un sujet méconnu. L’extraordinaire diversité génétique et comportementale des races de chiens offre toutefois une occasion unique de mieux appréhender ces processus.

Des études passées se sont déjà concentrées sur les différences cognitives entre les groupes de races. Cependant, les informations sur les races de chiens individuelles sont encore assez rares et les résultats sont souvent contradictoires, parfois même incohérents. Une récente étude permet de mettre en lumière ces différences inter-races.

Dans le cadre de ces travaux, des chercheurs de l’Université d’Helsinki ont soumis plus d’un millier de chiens de treize races au test cognitif smartDOG. Ce dernier permet d’examiner la capacité d’un chien à résoudre des problèmes en élaborant une stratégie, à contrôler ses impulsions, à lire les gestes ou à copier les comportements humains. Le test permet également de mettre en lumière les capacités de mémoire et le raisonnement logique.

Au terme de ces analyses, certaines races ont obtenu des scores assez uniformes dans quasiment tous les tests. C’est notamment le cas du berger des Shetland. Cependant, la plupart des races avaient leurs propres forces et faiblesses. Par exemple, le Labrador s’est révélé très bon pour lire les gestes humains, mais assez faible dans la résolution de problèmes spatiaux.

chiens
Crédits : ArminEP/Pixabay

Malinois en 1, Border Collie en 2

Si l’on prend l’ensemble des résultats, les Border collies ont obtenu la seconde place, surclassés de 9 points par les Malinois belges. Ces derniers ont obtenu 35 points sur 39 possibles lors des tests cognitifs. Le fait qu’ils soient de plus en plus utilisés pour les travaux de sécurité n’est donc pas un hasard. En plus d’être athlétiques et particulièrement endurants, ils font preuve d’une grande maîtrise de soi. Ils sont également doués pour résoudre des problèmes et lire les gestes humains.

Notez toutefois que les Malinois belges ne sont pas sans avoir un point faible. Avec les bergers allemands, ils ont en effet obtenu les scores les plus bas au test du cylindre (présenté ci-dessus). Au départ, les chiens apprennent à récupérer une friandise à l’intérieur d’un cylindre opaque en passant par l’un des côtés. Celui-ci est ensuite remplacé par un cylindre transparent. Pour réussir le test, les chiens doivent alors continuer de passer par les côtés pour attraper leurs friandises plutôt que d’essayer d’emprunter le chemin le plus direct visuellement.

Le test du cylindre mesure essentiellement leur inhibition, car les chiens doivent résister à l’envie d’aller directement vers la friandise et utiliser leur conscience spatiale pour pouvoir y accéder. Le fait que les chiens de sécurité nécessitent une grande réactivité associée à un faible contrôle inhibiteur pourrait expliquer ces mauvais scores au test du cylindre.

Les chercheurs mettent toutefois en garde face aux résultats de l’étude : les chiens analysés ici ne sont pas représentatifs de l’ensemble de la population canine. Cependant, ils estiment que la recherche contribue à offrir une image plus complète du comportement typique de chaque race de nos amis à quatre pattes.

Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.