in

Qu’est-ce que le VX, cette « arme de destruction massive » utilisée pour tuer le demi-frère de Kim Jong-Un ?

Crédits : capture Chaîne officielle Youtube Euronews

Le 13 février dernier, Kim Jong-Nam, le demi-frère du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, était assassiné à l’aéroport international de Malaisie. L’arme utilisée n’est autre que le VX. Quel est cet agent neurotoxique ultra-puissant ?

Les autorités malaisiennes ont récemment révélé que l’arme qui a servi à tuer Kim Jong-Nam, le demi-frère de Kim Jong-Un, leader nord-coréen, à l’aéroport international de Kuala Lumpur, en Malaisie, n’est autre que l’agent neurotoxique VX, tout simplement l’agent le plus mortel jamais créé, relaye le Guardian.

Considéré comme une arme chimique, l’agent agent neurotoxique est classé arme de destruction massive par l’Organisation des Nations unies. Il est, par exemple, cent fois plus mortel que le gaz sarin. Selon le Council on Foreign Relations, une seule goutte de 10 mg sur la peau entraîne une mort extrêmement rapide, par le biais d’une « perturbation fatale du système nerveux« .

 

Le VX, ou S-2-diisopropylaminoéthyl-méthylphosphonothioate d’éthyle, est extrêmement difficile à détecter, car il s’agit d’un liquide clair, insipide et incolore avec une consistance proche de celle de l’huile moteur. L’exposition à cet agent chimique entraîne perte de conscience, convulsions, paralysie et apnée.

On pense qu’il est possible de traiter une attaque VX avec une injection d’antidotes multiples, mais l’agent nerveux fonctionne si rapidement qu’une victime devrait être traitée immédiatement pour avoir une chance de survie.

L’agent VX a été créé dans les années 1950 par Ranaji Ghosh, un chimiste britannique travaillant pour Imperial Chemical Industries. Sa toxicité et ses propriétés physiques ont été étudiées par l’armée britannique, qui a ensuite transmis la formule à l’armée américaine, explique The National Academy of Sciences. L’US Army a alors commencé à produire cet agent en masse à partir de 1961.