in

Qu’est ce que la Tasmanie ?

Crédits : chesshirecat / Pixabay

La Tasmanie est une île australienne tel un sanctuaire pour la faune et la flore puisque cette étendue a été isolée du monde pendant une période d’environ 8000 ans. Voici un tour d’horizon de la Tasmanie, entre bestiaire impressionnant, paysages magnifiques, histoire, tourisme, et récentes tensions quant à la déforestation de l’ île.

Qui ne connaît pas TAZ, cet étrange personnage de cartoon prenant l’apparence d’une bestiole à l’air énervée en permanence, faisant sans cesse des tourbillons sur lui même ? Il s’agit bel et bien d’un diable de Tasmanie, espère endémique de l’île. Il est le plus grand marsupial carnivore d’Australie après la disparition du tigre de Tasmanie, et doit son nom de « diable » à ses cris tellement stridents qu’ils peuvent donner la chair de poule. Sa mâchoire est si puissante qu’il peut mordre à travers les os. Le wallaby ou le wombat sont d’autres marsupiaux présents sur l’île, par ailleurs peuplée par un grand nombre d’espèces d’oiseaux.

La Tasmanie est une île dont la superficie est de 90 758 km2, donc de taille similaire au Portugal ou encore la Jordanie. Cette île est un des six états de la fédération australienne, le seul insulaire et abrite quelques 500 000 habitants. Se situant à environ 240 km des côtes de l’ile principale de l’Australie, l’île de Tasmanie dont la capitale est la ville d’ Hobart, est l’île principale de l’état de Tasmanie comprenant 1000 autres petites îles. L’île de Tasmanie comporte des massifs centraux comme la France et de moyennes montagnes dont le point culminant est le mont Ossa avec ses 1614m.

Baptisée « Natural State » ou « Island of Inspiration », la Tasmanie fut découverte en 1642 par le Néerlandais Abel Tasman tandis qu’en 1772, une expédition française débarque sur l’île. En réalité, la première colonie à voir le jour en Tasmanie remonte à 1803, date où la population aborigène présente depuis plus de 10 000 ans, chute progressivement à quelques centaines d’individus seulement. L’île fut tout d’abord une terre d’exil où la société coloniale britannique envoyait ses forçats. La Tasmanie intègre ensuite la fédération australienne lors de sa création en 1901.

La Tasmanie est connue pour la nature encore préservée qu’elle offre à la vue de tout visiteur. Il faut savoir qu’un tiers de son territoire est classé en réserves naturelles, parcs nationaux ou encore sites du patrimoine mondial de l’UNESCO. L’île est connue aussi grâce au Tarkine située au nord-ouest, qui est la plus grande forêt humide tempérée d’Australie et une des plus étendues au monde, couvrant environ 3 800 km². On dit de la Tasmanie qu’elle est un sanctuaire pour la faune et la flore puisque lors de la dernière glaciation, l’île aurait été rattachée au continent et que la remontée des eaux qui s’est produite voilà 10 000 ans l’en aurait à nouveau séparée.

L’île de Tasmanie est donc un terrain de recherche important pour les scientifiques et la nature est devenue un atout pour l’attraction touristique. Mais la déforestation importante donne lieu à des oppositions politiques importantes entre travaillistes, écologistes et conservateurs.

« S’il le faut, nous reprendrons le combat », assure Phill Pullinger, directeur de l’ONG Environment Tasmania lors d’un rassemblement de 2 000 personnes, ce 27 avril 2014, menaçant les conservateurs au pouvoir au niveau fédéral comme au niveau local d’une nouvelle « guerre des forêts ».

La haute vallée de la Florentine au sud-ouest de l’île abrite une forêt dense ayant été ajoutée en 2013 à la Zone de nature sauvage de Tasmanie, classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Cependant, l’Australie a demandé à l’UNESCO de retirer 74 000 hectares sur les 120 000 ajoutés. Par ailleurs, les conservateurs arrivés dernièrement au pouvoir en Tasmanie annoncent le retrait de 400 000 hectares de diverses autres réserves pour les ouvrir à l’exploitation forestière.

tasmania-247542_640
Wikipedia

Sources : Tasmanian GovernmentLe MondeLe RoutardVoyages en Australie