in

Qu’est-ce que la maladie de Chagas ?

Crédits : Wikipédia / CDC / World Health Organization

La maladie de Chagas, ou Trypanosomiase américaine, se transmet par des punaises porteuses du parasite, que l’on trouve principalement en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Il semblerait pourtant que la maladie se propage dans le monde entier. Et les autorités sanitaires ne sont pas prêtes.

Les punaises de la triatomine, que vous retrouverez principalement sur le continent sud-américain, sont nocturnes et se nourrissent du sang des mammifères. Porteuse d’un parasite – Trypanosoma cruzi – vous pourriez alors vous retrouver infecté·e si les excréments de l’insecte hématophage venaient à pénétrer sous la peau à l’endroit de la morsure. Celle-ci est généralement à l’intérieur ou à proximité de l’œil. Auquel cas, de graves problèmes cardiaques peuvent alors se développer.

Si la maladie était autrefois cantonnée à l’Amérique du Sud, elle se propage depuis quelques décennies dans le monde entier, atteignant les États-Unis et l’Europe. Problème, les autorités sanitaires concernées ne semblent pas assez bien formées pour dépister la maladie.

En ce sens, l’American Heart Association publiait il y a quelques jours un rapport publié dans la revue Circulation : « Cette déclaration vise à sensibiliser davantage les médecins qui gèrent les patients atteints de la maladie de Chagas en dehors des environnements endémiques traditionnels », a notamment déclaré Maria Carmo Pereira Nunes, co-présidente du comité de l’association.

Si près des deux tiers des personnes infectées par le parasite ne développent aucun signe de la maladie, certaines peuvent développer quelques symptômes : en premier lieu de la fièvre, une fatigue chronique, des douleurs musculaires, des maux de tête et des éruptions cutanées, auxquels peuvent s’ajouter un gonflement des ganglions et un élargissement de la rate ou du foie. Sur le long terme, les personnes infectées peuvent être sujettes à une insuffisance cardiaque, à des arythmies ventriculaires, des accidents vasculaires cérébraux (AVC) ou même à des arrêts cardiaques. Des troubles neurologiques périphériques et digestifs (intestins, côlon) sont également observés.

Notons par ailleurs que si la maladie est détectée assez tôt, l’infection peut être guérie par des médicaments. Les chances de survie – comme pour de nombreuses autres maladies – dépendent ainsi de la précocité du diagnostic. En ce sens, la médecine occidentale va devoir s’habituer à cette chère punaise.

Source

Articles liés : 

Ce parasite pourrait vous transformer en véritable entrepreneur

Elle avait 14 vers parasites logés dans l’œil

Cet effrayant parasite contrôle son hôte en se plaçant derrière son œil