in

Quels sont les volcans les plus à surveiller en 2020 ?

Crédits : pixabay.

Après la récente éruption du volcan Taal aux Philippines, la question est de savoir quels autres volcans sont susceptibles de se montrer menaçants en cette année 2020. Principalement six volcans sont à surveiller, lesquels ?

Les volcans philippins et indonésiens

Le 12 janvier 2020, le volcan philippin Taal s’est réveillé. Celui-ci a contraint pas moins de 135 000 personnes à se réfugier dans des centres d’urgence. Situé à une centaine de kilomètres de la capitale, Manille, ce volcan est l’un des plus actif du pays. Son éruption a généré des cendres qui se sont élevées jusqu’à une altitude de 15 000 mètres ! Ses jets de lave ont détruit des maisons et tué de nombreuses têtes de bétail. Depuis la fin janvier, le niveau d’alerte a baissé mais la vigilance sera évidemment de mise cette année.

En Indonésie, le volcan le plus dangereux est le Mont Merapi. Toutefois, le Mont Agung et l’Anak Krakatoa ont plus récemment fait parler d’eux. Le premier situé sur l’île de Bali est entré en éruption en 2017 et en mai 2019. Le second, situé à proximité de Java et Sumatra s’est montré particulièrement meurtrier en 2018 (430 décès). Ce dernier s’est également réveillé en juin 2019.

volcan Taal
La première grosse éruption de l’année est celle du volcan Taal aux Philippines.
Crédits : capture YouTube / BBC News

Ailleurs dans le monde

Le volcan le plus célèbre d’Europe est également à surveiller de près. En effet, le Stromboli s’est réveillé en juillet 2019 et a généré une éruption très impressionnante. Un Français présent au moment des faits avait témoigné de l’importance du phénomène. En Nouvelle-Zélande, le White Island est entré en éruption en décembre 2019 de manière très soudaine. La catastrophe a surpris les habitants et les touristes sur place, faisant une vingtaine de victimes. Une enquête est d’ailleurs en cours, dont l’objectif est de déterminer comment des touristes ont pu s’aventurer si près du volcan malgré les risques.

Aux États-Unis, et plus particulièrement à Hawaï, le Kīlauea est entré en éruption en 2016 et en 2018. Celui-ci est l’un des plus imposant volcan du monde et ses coulées de lave peuvent parcourir des dizaines de kilomètres ! Son faible indice d’activité volcanique n’empêche pas la lave de s’écouler en continu de son cratère depuis plus de trois décennies.

Citons également le volcan sous-marin qui s’est formé près de l’île de Mayotte. La chambre magmatique située à 30 kilomètres de profondeur a causé une importante éruption. Si les éruptions à une telle profondeur ne sont pas dangereuses en elles-mêmes, les risques sont bien réels. Selon les chercheurs, suivant l’évolution de l’édifice, la croûte terrestre autour du réservoir pourrait s’effondrer et générer des séismes importants.

Source

Articles liés :

Cette vidéo compare l’explosivité des volcans, de la plus faible à la plus apocalyptique…

Volcanisme en Indonésie : une application cartographique pour prévenir la population

Un volcan en Russie a provoqué un lever de soleil violet aux États-Unis !