in

Quels sont les effets d’une mission spatiale sur le corps des astronautes ?

Crédits : skeeze / Pixabay

L’espace est un environnement bien différent de celui de notre planète : l’absence de gravité ou la microgravité, les rayons cosmiques et la vie quotidienne dans dans cet environnement ont un impact sur la santé et les performances des astronautes partis en mission spatiale de longue durée.

Tout d’abord, leur santé mentale est affectée. Ils ont des difficultés à s’endormir pendant leur mission, c’est pourquoi ils prennent des somnifères, et lorsqu’ils trouvent le sommeil, c’est pour seulement 6 heures par jour, voire moins. Leur rythme est alors bouleversé et la fatigue prend le dessus : leurs performances cognitives déclinent et ils peuvent même se montrer plus anxieux.

Au bout de deux semaines de mission dans l’espace, les astronautes perdraient un quart de leurs capacités aérobiques. Les rayonnements cosmiques auxquels ils sont constamment exposés auraient un impact sur le système nerveux des astronautes. Leur système immunitaire est également déréglé, à cause de ces rayons qui altèrent les substances produites par les cellules immunitaires. Au niveau digestif, ils perdent entre 1 et 5 % de leur masse, car ils ont besoin de plus de nutriments.

L’absence de gravité ou la microgravité influe également sur la vision et sur l’orientation des astronautes, ce qui peut, comme la fatigue, réduire leurs performances cognitives. Elle provoque aussi des baisses de tension dues à la réduction de quantité de sang et une diminution de 20 à 40 % de la masse musculaire, surtout dans les jambes, lorsque les astronautes partent en missions de longue durée. Faire de l’exercice peut éviter cette perte de masse musculaire. Les pertes osseuses et l’augmentation du risque de fracture et de calculs rénaux sont également dues à l’exposition à la microgravité ou l’absence de gravité.

Les astronautes seraient plus sensibles aux maladies dégénératives, à cause des rayonnements cosmiques, et à des problèmes cardiaques : leur cœur battrait de façon irrégulière et l’activité cardiovasculaire diminuerait. L’affaiblissement du système immunitaire augmenterait aussi le risque de cancer et de maladies infectieuses.

Une étude aurait par ailleurs prouvé que, pendant les missions spatiales de longue durée, le cœur des astronautes devient… plus rond. L’espace n’est donc pas sans danger pour notre santé physique et mentale.

Source : Sciences et Avenir.