in

Quels sont les bienfaits de la lecture à haute voix ?

Crédits : congerdesign / Pixabay

C’est un fait : la plupart des personnes préfèrent la lecture silencieuse. Or, plusieurs études laissent penser que la lecture à haute voix est bénéfique. Celle-ci permettrait de mieux comprendre et mémoriser les textes.

Plusieurs effets bénéfiques

La lecture silencieuse est de mise pour la plupart d’entre nous, sûrement dans le but de garder le secret ou afin d’éviter de déranger les personnes se situant à proximité. D’autres privilégient les podcasts et autres livres audios, ce qui permet de travailler l’écoute. Toutefois, ces moyens caractérisés par une absence de texte seraient tout de même utiles, à un degré moindre.

Comme le rappelle un article de la BBC publié le 18 septembre 2020, la lecture était il y a fort longtemps une activité plutôt “bruyante”. Cependant, de nos jours, la lecture à haute voix est réservée à l’apprentissage des enfants, aux performances théâtrales et aux lectures publiques. Pourtant, plusieurs études vantent ses bienfaits. Citons notamment les recherches de Colin MacLeod, de l’Université de Waterloo (Canada) ayant récemment publié deux études. La première concerne les enfants et la seconde les adultes.

L’expert et son équipe ont loué les mérites de ce qu’ils ont nommé l’effet de production. Lorsque l’on produit des mots à haute voix, on les retient plus facilement que lors d’une lecture silencieuse. C’est d’ailleurs également valable en cas de chuchotement ou encore de problèmes d’élocution. Selon ces recherches, les sons font appel à un aspect différent de la mémoire. Nous avons ici une autre notion : l’effet de génération grâce à une question (ou un indice) permettant une meilleure mémorisation.

lecture publique
Crédits : Culture Trip

Démêler des textes complexes

Les recherches de Colin MacLeod laissent penser que l’effet de production est plus intense lorsque les personnes lisent elles-mêmes à haute voix. Toutefois, l’écoute serait aussi très bénéfique selon une étude publiée en 2016 dans la revue Dementia Neuropsychologia par l’Université de Pérouse (Italie). Dans le cadre de cette étude, des étudiants devaient faire la lecture à des personnes âgées. Or, ces dernières obtenaient de meilleurs scores aux tests de mémoire. Selon les chercheurs, l’écoute permettrait de puiser dans la mémoire et l’imagination.

Au-delà des études évoquées, il s’avère que nous faisons davantage appel à la lecture à haute voix que ce que nous pensons. Entre 2017 et 2019, le Dr Sim Duncan de l’University College London a mené une étude à propos des habitudes de lecture à haute voix de plus de 500 Britanniques. L’intéressé a expliqué que pour certaines personnes, la lecture à haute voix aidait à démêler des textes complexes. Il peut s’agir d’ouvrages académiques, de contrats ou encore, et cela peut faire sourire, de notices Ikea. Ceci s’explique par le fait que la lecture à haute voix implique de marquer des pauses, des ralentissements et tout simplement par l’action de prononcer un texte et l’entendre en simultané.