in

Quelles sont les différences entre les corbeaux et les corneilles ?

corbeaux corneilles
Crédits : Farbsynthese/Pixabay

Les corbeaux et les corneilles appartiennent tous deux au genre Corvus, de la famille des Corvidae. Extérieurement, ces deux espèces sont très similaires et leurs aires de répartition naturelles peuvent parfois se chevaucher, de sorte que ces deux espèces sont souvent confondues l’une avec l’autre. Bien que très similaires, il existe cependant plusieurs différences subtiles entre ces oiseaux. Comment les reconnaître ? Voici quelques pistes.

Les différences physiques

Les corbeaux communs sont plus gros que les corneilles (jusqu’à 1,1 kg, contre 5,5 kg). La corneille est également plus foncée. Elle est en effet entièrement noire du plumage à la queue en passant par les pattes et le bec. Le corbeau propose quant à lui également un magnifique plumage de jais, mais sur lequel se dessinent des reflets bleutés ou violets. Son bec est parfois gris. Enfin, la forme de leurs becs est également différente. Celui du corbeau est beaucoup plus pointu.

Cependant, la différence la plus distinctive entre les deux reste probablement la forme de leur queue. Celle du corbeau est grande et cunéiforme, alors que celle de la corneille est plus courte et de forme carrée.

corbeaux
Un grand corbeau. Crédits : David Hofmann

Des comportements différents

Autre différence à souligner : les corneilles se déplacent généralement en groupe, tandis que les grands corbeaux (Corvus corax) préfèrent évoluer en couples territoriaux. Nous savons également qu’en Europe comme aux États-Unis, les corneilles sont très à l’aise en milieu urbain, tandis que les corbeaux ont généralement peur de la foule.

Les deux espèces produisent également des sons différents. Les corneilles, plus bruyantes, proposent un croassement sonore typique et dur (« kraaa »), tandis que les sons des corbeaux sont beaucoup plus faibles et plus rugueux.

Enfin, les modes de déplacement de ces oiseaux sont également différents. Au sol, si la démarche lente reste similaire (marche classique), les corneilles ont en effet tendance à proposer de petits sauts lorsqu’elles se déplacent rapidement. En vol, le corbeau peut par ailleurs planer haut dans le ciel en s’appuyant sur des masses d’air ascendantes pour économiser de l’énergie, ce qui n’est pas le cas de la corneille. Elle a également tendance à battre des ailes activement plus souvent.

corneilles
Une corneille. Crédits : Marie-Lan Taÿ Pamart

Notez que sur le plan cognitif, ces deux oiseaux se démarquent également, ce qui n’est pas surprenant dans la mesure où les corvidés sont le genre d’oiseaux développant le plus gros cerveau comparé à la taille de leur corps.

D’un côté, nous savons les corbeaux capables de créer des outils à partir de plusieurs composants. Ils seraient aussi capables d’anticiper le futur tout comme les humains ou encore les grands singes.

De leur côté, les corneilles ne sont quant à elles pas en reste. Leur mémoire leur permet de se remémorer des caches de nourriture ou encore de reconnaître des êtres humains. Prises jeunes, elles peuvent facilement s’apprivoiser et révéler un tempérament joueur.