in

Quelle est la raison du vomissement lors d’une intoxication alimentaire ?

nausées
Crédits : m-gucci / iStock

Afin de venir à bout d’une intoxication alimentaire resultant d’une possible contamination des aliments par des bactéries potentiellement dangereuses, l’organisme provoque notamment des nausées. Il s’agit d’une action tout simplement essentielle.

Un mécanisme de défense de l’organisme

Une intoxication alimentaire est une infection digestive faisant suite à l’ingestion récente d’aliments ou d’eau contenant des bactéries. Il peut également s’agir de parasites, de virus, de poison ou de métaux lourds comme le plomb ou le mercure notamment. L’intoxication alimentaire survient la plupart du temps après la consommation d’aliments inhabituels ou suspects de type nourriture avariée, plantes ou champignon vénéneux ou encore de produits agricoles contaminés par des engrais, pesticides et autres désherbants.

Pour l’organisme, les vomissements sont une manière d’expulser les toxines. En effet, lorsque le corps détecte la présence d’agents pathogènes, celui-ci déclenche des réactions afin de s’en débarrasser. Les chercheurs d’une étude publiée dans la revue Cell en novembre 2022 ont tenté d’examiner ce processus plus en profondeur.

Dans le cadre de ces recherches, les scientifiques de la Fudan University (Chine) ont pratiqué une expérience sur des souris. Ceux-ci ont observé le mécanisme de défense de l’organisme de ces animaux qui, bien qu’incapables de vomir, peuvent tout de même avoir des hauts-le-cœur. Les chercheurs ont administré chez les animaux un échantillon d’entérotoxine staphylococcique A, avant de remarquer un comportement inhabituel. En effet, les souris ont ouvert leur gueule en grand et ont contracté leurs abdominaux ainsi que leur diaphragme.

nausées
Crédits : metamorworks / iStock

Un message essentiel

Suite à ces réactions chez les souris, les scientifiques ont procédé à un marquage fluorescent ayant permis de démontrer que la présence d’entérotoxine staphylococcique A dans l’intestin était source d’une libération de sérotonine, un neurotransmetteur du système nerveux. Son rôle est de faire passer un message via les nerfs vagues, c’est-à-dire les principaux connecteurs entre l’intestin et le cerveau. Se trouvant dans le tronc cérébral, les cellules neurones Tac1+DVC réceptionnent ensuite ce même message.

Résulte de ce procédé un signal mettant en alerte le cerveau quant à une invasion de toxines dans l’intestin, déclenchant ensuite la régurgitation. Par la suite, les scientifiques ont désactivé artificiellement les neurones Tac1+DVC dans le but de confirmer pleinement leur théorie. Ceci a eu logiquement pour effet de faire baisser la fréquence des nausées.

L’expérience des chercheurs chinois démontre ainsi que si le cerveau ne reçoit pas de message en provenance de l’intestin, les nausées ne peuvent pas survenir. Selon les meneurs de l’étude, ces travaux pourraient mener vers l’élaboration de médicaments plus efficaces, notamment les traitements contre le cancer provoquant des effets secondaires tels que les nausées.

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.