in

Quelle est la plus ancienne structure artificielle au monde ?

Crédits : Teomancimit / Wikipedia

La plus ancienne structure artificielle se trouve dans un des sites archéologiques les plus importants jamais retrouvés. Il s’agit d’un temple mégalithique datant d’avant l’apparition de l’agriculture.

Et la structure artificielle la plus ancienne est…

En 2017, nous évoquions l’idole la plus ancienne au monde. Il s’agissait de l’idole de Shigir, retrouvée en 1890 dans une tourbière à proximité du lac Shigir en Sibérie. Ancienne de 11 000 ans et mesurant 5,30 m, celle-ci se trouve au Musée d’histoire et d’archéologie de la ville d’Ekaterinbourg (Russie). Qu’en est-il de la structure artificielle la plus ancienne ? La question a été posée sur la plateforme Quora le 9 janvier 2021.

Selon l’ancien ingénieur télécom Christophe Gourraud, la structure artificielle la plus ancienne connue à ce jour se trouve à Göbekli Tepe, un site archéologique du sud-est de l’Anatolie (Turquie). Découvert en 1962, ce site a réellement commencé à intéresser les archéologues dans les années 1990 lorsqu’ils ont réalisé son importance et y ont rapidement multiplié les fouilles.

Alors que seule une partie du site a été mise à jour, les experts pensent qu’il s’agit d’un site culturel. Néanmoins, il n’existe pour l’instant aucune preuve permettant d’en être absolument certain. Afin d’avoir des certitudes, il faudrait y retrouver des traces d’habitat.

Göbekli Tepe site archéologique
Crédits : Sue Fleckney / Flickr

Un site encore très mystérieux

Le site archéologique de Göbekli Tepe se compose de cercles concentriques avec des piliers en forme de T de 6 m de hauteur dans la roche. Selon les spécialistes, ceux-ci représentent des formes humaines, car certains arborent de bas reliefs. En toute logique, il aura fallu des centaines de personnes durant plusieurs siècles pour ériger ces structures mégalithiques. Or, du fait que ces dernières datent d’avant l’agriculture et l’élevage, les humains à l’œuvre étaient sans aucun doute des chasseurs-cueilleurs.

La construction de ces structures aurait débuté au plus tard au Xe millénaire avant notre ère. Cependant, certains archéologues pensent que le site serait plus ancien encore. Au cours du VIIe millénaire, il a été abandonné et enseveli sous terre peut-être à cause de l’émergence de nouveaux cultes en lien avec l’agriculture.

Göbekli Tepe est sans conteste l’un des plus importants sites archéologues jamais retrouvés sur Terre. Les structures mégalithiques de ce premier temple connu datant d’avant l’agriculture remettent en question les théories que les experts ont forgées sur nos ancêtres. En 2017, une étude portait sur des crânes datant d’environ 11 000 ans retrouvés sur ce site. Ces sept fragments de trois crânes néolithiques comportaient des rainures volontaires. Pour les chercheurs, il s’agissait d’un type unique de modifications post-mortem réalisées avec un outil en silex. Or, les raisons de la présence de ces rainures restent encore aujourd’hui un véritable mystère.