in

Quelle est cette espèce de rat dont la fourrure est empoisonnée ?

Crédits : David J. Stang / Wikipedia

Les rats ont très mauvaise réputation, en raison de leur prolifération et de leur image d’animal « sale » et vecteur de maladie. Néanmoins, certaines espèces suscitent la curiosité et méritent une petite présentation. Voici le rat à crête, une espèce dont la méthode de défense est plutôt étonnante : sa fourrure contient un puissant poison !

Mignon, mais toxique

Il y a peu, nous présentions la fourmi coupeuse de feuilles de l’espèce Acromyrmex echinatior. Celle-ci a la capacité de se confectionner une sorte d’armure exosquelette intégrant des bio-minéraux. Dans cet article, nous présentons une autre espèce dont le moyen de défense surprend : le rat à crête (Lophiomys imhausi) originaire d’Afrique de l’Est, plus précisément de pays tels que l’Éthiopie, le Kenya ou encore la Somalie.

Le rat à crête ne ressemble pas vraiment aux rats que nous avons l’occasion de croiser dans nos villes. Il est d’ailleurs plutôt agréable à regarder, avec sa petite tête prolongée d’une épaisse fourrure tricolore ainsi que ses pattes velues. Cependant, il est vivement conseillé de ne s’y frotter sous aucun prétexte. En effet, cette espèce ne se fabrique pas d’armure pour de se protéger, mais utilise un autre moyen : sa fourrure contient un poison potentiellement mortel.

rat à crete
Un rat à crête empaillé.
Crédits : Don McCulley/Wikipedia

Un moyen de défense très ingénieux

Il faut savoir que l’espèce Acromyrmex echinatior est le seul rongeur du monde capable d’empoisonner ses ennemis. Néanmoins, l’animal ne produit pas la toxine lui-même. Selon une étude menée au Kenya et publiée dans le Journal of Mammalogy le 17 novembre 2020, celui-ci mâche l’écorce de plantes de l’espèce Acokanthera schimperi. La plante en question est en réalité un arbuste contenant des cardénolides, molécules toxiques pour la plupart des mammifères. En mélangeant les toxines à sa salive, l’animal obtient une pâte qu’il s’applique sur la fourrure.

Lorsqu’un prédateur s’approche un peu trop près du rat à crête, ce dernier dresse sa fourrure et se laisse mordre. Sa peau est d’ailleurs très robuste, résistante aux dents, griffes et becs les plus dangereux. Évidemment, le contact oral suffit à terrasser le prédateur. Celui-ci peut même en mourir dans le cas où la dose de poison est assez forte. Par ailleurs, dans les pays où vit l’animal, les cas d’empoisonnement de chiens domestiques ne sont pas rares.

Le rat a crête est lui aussi un mammifère et pourtant, mâcher l’écorce toxique ne lui cause aucun problème. Selon les chercheurs, l’animal est doté d’un estomac divisé en quatre parties. Or, l’organe contient de nombreuses bactéries qui pourraient aider à résister au poison. Enfin, ce petit empoisonneur semble être un animal pacifique, vivant une parfaite petite vie de famille !