in

Quel pays a le plus grand nombre d’îles au monde ?

Crédits : Timraël/Pixabay

Le Canada abrite le plus grand nombre de lacs, la Russie héberge le plus grand nombre d’arbres, tandis que la France propose plus grand nombre de fuseaux horaires (merci les territoires d’outre-mer). Qu’en est-il des îles ?

Nous pourrions penser à la Grèce ou à l’Indonésie. En réalité, même si les estimations ont tendance à différer d’une source à l’autre, le pays qui propose le plus grand nombre d’îles reste la Suède avec 221 800 bouts de terre, selon worldatlas.com. Les plus petits de ces îlots, pour la plupart inhabités, mesurent à peine vingt-cinq mètres carrés. Même la capitale Stockholm est construite sur un archipel de quatorze îles reliées avec plus de cinquante ponts.

Derrière la Suède vient la Finlande, avec environ 188 000 îles, et la Norvège (environ 55 000). Comme vous pouvez le constater, ces trois pays font partie de la région nordique. Cela soulève une question : pourquoi cette partie du monde abrite-t-elle autant de petites îles ?

Période glaciaire et topographie

Au cours de la glaciation quaternaire (une période continue avec une alternance de phases glaciaires et interglaciaires qui a débuté il y a 2,6 millions d’années), les périodes les plus froides survenaient tous les 41 000 ans environ jusqu’à il y a 800 000 ans. Par la suite, elles ont commencé à se produire moins fréquemment : tous les 100 000 ans.

Cela étant dit, au cours de la dernière période glaciaire, certaines régions nordiques étaient couvertes de calottes qui mesuraient près d’un kilomètre de haut. Ces dernières étaient alors si lourdes que la croûte terrestre s’est enfoncée. Une période chaude prolongée (Holocène Climatic Optimum) enregistrée de 5 000 av. J.-C. à 3 000 av. J.-C., a ensuite fait fondre cette glace, favorisant le rebond de cette croûte. Ce phénomène appelé équilibre isostatique est d’ailleurs toujours en cours. À titre d’exemple, l’archipel finlandais de Kvarken gagne environ un kilomètre carré de terrain par année.

Par ailleurs, pendant les périodes non glaciaires, le niveau global de la mer est également beaucoup plus élevé puisque les glaciers fondent. En conséquence, de vastes étendues de terre ont été inondées. Les petites îles de Scandinavie ne sont ainsi que des petits morceaux de terre qui gardent la tête hors de l’eau.

Enfin, notez que les pays nordiques ont une « topographie étonnamment élevée« , car le manteau sous la région est très chaud. « Ce manteau se dilate, ce qui pousse vers le haut les continents et les océans qui se trouvent au-dessus« , explique Karin Sigloch, du CNRS.

suède îles
Source : worldatlas.com

Notez que la Suède est en tête de ce classement si l’on considère qu’une île est une simple étendue de terre ferme émergée. Lorsque la définition d’une île se réduit aux corps terrestres avec des populations humaines permanentes, mais sans connexion permanente avec le continent, la Suède n’en compte que 401.